c'est ici, c'est patti...

Publié le par martine chiorino

c'est ici, c'est patti...

Patti Smith est à l'honneur à Beaubourg !
Pendant trois mois, Patti Smith et le Soundwalk Collective plongent les visiteurs dans une quête poétique et immersive. L’installation "Evidence" est l’occasion de découvrir des sons, des films, des images abstraites, mais aussi des objets et des créations collectés au cours des différents voyages du Soundwalk Collective, le tout juxtaposé aux photographies, textes et œuvres originales de Patti Smith.
Avant de débuter cette exposition immersive, on se saisit d'un casque audio, mis à la disposition du visiteur à l'entrée de la salle. Une fois le casque sur les oreilles, l'expérience peut véritablement débuter avec le chant de quelques oiseaux.
Direction ensuite la fameuse salle mêlant projections de vidéos, objets accrochés sur les murs (dessins, photographies et peintures de Patti Smith et Stephan Crasneanscki) ou encore œuvres originales réalisées in situ. L'ensemble de cette installation est porté par une bande-son ensorcelante, voire chamanique, qui résonne dans nos oreilles. Des sons divers et variés (bruits d'une porte qui grince, de la pluie, du vent dans les arbres, d'un carillon...) évoluent au fil de notre visite, en fonction de notre emplacement et de l'endroit où l'on se trouve dans la salle. Le son diffusé est également différent selon notre position (assise ou debout). Vous l'aurez compris : Patti Smith et le Soundwalk Collective invitent le visiteur à se poser, prendre son temps et à vivre l'installation comme une véritable expérience sensorielle.
Prenez donc place sur des bancs en pierre ou des planches en bois et laissez-vous porter par des images invitant au voyage ; de la la Sierra Tarahumara au Mexique aux montagnes de l'Abyssinie en Éthiopie en passant par le sommet de l'Himalaya en Inde... les paysages sont multiples. Et puis, bien sûr, de temps à autre, Patti Smith chuchote dans nos oreilles des mots qui prennent ici tous leur sens. L'artiste américaine, qui a ce pouvoir de déclamer les poèmes comme personne d'autre, nous hypnotise au point de vouloir prolonger cette expérience pendant des heures. 

Elle est aussi sur arte avec un superbe documentaire "Patti Smith, la poésie du punk" : lien en bas, ne passez pas à côté !
Présentation :
Punk dans l'âme, guitare saturée pointée comme une arme, Patti Smith n'a jamais succombé aux sirènes de la célébrité et continue de déconstruire les codes en convoquant un imaginaire foisonnant teinté de poésie. En plus de cinquante ans de carrière, la prêtresse chamanique a créé sa mythologie sans compromis.
Été 1967, en pleine vague du "flower power", Patricia Lee Smith, 20 ans, quitte son New Jersey rural pour Manhattan, capitale incandescente de la réinvention de soi. Dans la valise de celle qui se perçoit enfant comme une "alien" et se rêve artiste, "Les illuminations" de Rimbaud et un carnet de croquis." Bad boy" en rupture, Robert Mapplethorpe, pas encore photographe, vaut à l’aventurière son premier coup de foudre. Avec lui, ex-amant devenu ami, Patti part à la conquête d'une Big Apple où se croisent, dans une déferlante de créativité, Andy Warhol, Janis Joplin et Jimi Hendrix. Dans les couloirs du Chelsea Hotel, haut lieu de la contre-culture et de l’utopie, la jeune poétesse aiguise sa plume auprès de William Burroughs, Allen Ginsberg et Gregory Corso. Après des lectures remarquées de ses textes et un single autoproduit, ses concerts révèlent une bête de scène à l’énergie furieuse, son écriture et son chant imposant une radicalité nouvelle. Avec son look androgyne et sa rage de vivre mêlée d’une intériorité mélancolique, l’égérie punk du New York underground percute avec fracas la planète rock. Signé par Clive Davis sous le label Arista en 1975, son premier album, "Horses", fait l'effet d'une détonation, avant l’envers de la gloire, quand la chanteuse frôle la mort après une chute de la scène.

Et, enfin, lien juste en dessous, filmé il y a 6 mois, en mars, un set où Patti Smith chante l'hymne ukrainien lors d'un concert caritatif de soutien à l'Ukraine. Elle est en duo avec le musicien d'origine ukrainienne Eugen Hütz, guitariste acoustique du groupe gypsy-punk Gogol Bordello.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article