voir et revoir, c'est toujours regarder

Publié le par martine chiorino

voir et revoir, c'est toujours regarder
voir et revoir, c'est toujours regarder


En replay sur la plateforme d'arte, deux films gay, gay, gay !

Tout d'abord, dans la gamme "un été en comédies", MARIEES OU PRESQUE (
Kiss Me Before It Blows Up / Kiss Me Kosher), joyeux film israélien, qui est présenté ici doublé en français, ce qui est bienvenu car en VO ça cause allemand, hébreu, anglais, arabe et j'en passe, je le sais je l'ai vu...avant. Un film malin porté par des comédiens à l'aise dans le registre, qui défonce le politically correct sans remords. Vous voulez passer une bonne soirée : regardez le !
Présentation arte :

À Jérusalem, Shira et Maria, l’une israélienne, l’autre allemande, décident de se marier... Shira a grandi au sein d’une famille juive pratiquante aussi aimante qu’envahissante. Maria est allemande, et ne sait rien de ses grands-parents ni de leurs positions sous le régime hitlérien – ce que la famille de Shira ne manquera pas de lui demander. Lorsque les deux femmes emménagent ensemble à Jérusalem, la joie est ternie par les complications familiales. Si l’orientation sexuelle de Shira ne pose aucun problème, son entourage peine à accepter qu’elle ait choisi une femme non juive – et allemande de surcroît. Survivante de la Shoah, Berta, l’impitoyable grand-mère adorée de Shira, montre son hostilité à ce mariage de façon particulièrement virulente : allusions au passé nazi de l’Allemagne, remarques cinglantes et tentatives de sabotage. Sur ce tableau déjà bien complexe, les parents de Maria décident de se rendre à Jérusalem afin de faire la connaissance de la future belle-famille de leur fille…
Personnages touchants aux paradoxes multiples, énergie pétillante, reparties effrontées et scènes dramatiques, la réalisatrice Shirel Peleg, d’origine israélienne et vivant actuellement à Berlin, signe une comédie tout en finesse inspirée de sa propre histoire. Explorant avec délicatesse les sujets complexes de la culpabilité, de la haine et des non-dits familiaux qui se poursuivent parfois sur plusieurs générations, un long métrage plein d’humour et d’humanité, ancré dans une société israélienne aux contradictions marquées.


Ensuite, DEUX le film lesbien de Filippo Meneghetti, oeuvre multirécompensée (César, Golden Globes et sélection aux Oscars 2021) est disponible en accès gratuit sur arte jusqu’au 6 septembre. 
Ce film précieux raconte l’histoire d’amour secrète entre deux femmes retraitées, voisines de palier, soudainement séparées par un événement tragique. Un mélodrame d’une grande délicatesse sur une passion cachée pendant toute une vie, à l’abri des regards réprobateurs. Un film qui doit beaucoup à ses interprètes principales, Barbara Sukowa, égérie de Fassbinder et Martine Chevallier de la Comédie Française.

Si vous l’aviez loupé dans les salles obscures, c’est une occasion unique de découvrir l’histoire d’amour de Nina et Madeleine, deux septuagénaires qui vivent depuis toujours une passion cachée. 95 minutes d’exquise volupté à voir ou à revoir !

Publié dans cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article