#6 vol à la roulotte...

Publié le par martine chiorino

#6 vol à la roulotte...
#6 vol à la roulotte...

Retour de la petite rubrique musicale : ce qu'on écoute de bien en roulant ces temps-ci, dans la canicule...Bon, on a vu quelques concerts, dont le B.U.S. et Troy Von Balthazar, mais écouter en roulant c'est pas mal ! Et vu que le covid revient, ça reste plus safe..

Donc, voilà 9 galettes (et oui, on fait dans la profusion cette fois !) avec des notes dedans. Et si vous roulez cet été, voilà des idées de très bon sons à vous procurer !

CLAUDIO CAPEO "Penso a Te"
On l'a déjà chroniqué mais par un effet boomerang assez amusant (ou est ce une espèce d'atavisme italien ?) il est revenu dans notre voiture.
Bon, voici la présentation précédente, toujours d'actualité, voire même plus car là on écoute vraiment ça à fond  les fenêtres ouvertes !
"On a chopé la version "extended" de cet album de reprises de classiques italiens, avec plein de titres en plus ! Pour rital / rital friendly uniquement. A coller dans la bagnole avec le volume à fond pour brailler dessus. Et puis tout de même Paolo Conte ou Zucchero, même en reprise, ça le fait, non ? Il faut reconnaitre que Claudio Capeo est plutôt bon dans l'exercice. Bref, plaisir coupable finalement assumé. A écouter l'été fenêtres ouvertes et à fond. Surtout aux feux rouges."

Deux albums queer :
ORVILLE PECK "Pony" : cow-boy gay masqué originaire d'Afrique du sud, basé au Canada, qui pratique une americana classique, voire de la country de base (on aime ça !). Il porte toujours des masques à franges, et son identité est secrète. Il est ouvertement gay.
KING PRINCESS "Cheap Queen" : King Princess est le nom de scène de Mikaela Mullaney Straus, dont les arrière-arrière-grands-parents paternels faisaient partie de la haute société new yorkaise et sont morts dans le naufrage du Titanic (aucun rapport avec sa musique, mais ça fait classe). Elle nous propose une pop enjouée, et cet album (son 1er, sorti en 2019) est une succession homogène de petites perles solidement écrites et ciselées. Vraiment rien à jeter dans ce disque de qualité que l'on écoute en boucle.
Pour vous convaincre, on vous met en bas le lien du clip de son hit "1950" qui est un hommage au roman de 1952 de Patricia Highsmith "Carol", à la communauté LGBT et à l'amour homosexuel. Mais c'est d'abord une excellente chanson !
Bon, vous aurez deviné que King Princess est ouvertement lesbienne.

THE POLICE "Regatta de Blanc" : acheté 1 euro en très bon état à la braderie (vente du désherbage) des bibliothèques de Grenoble  (l'affaire de l'année), un classique du punk. Bref, le second album de Police (que nous avons vus en concert à cette époque-l'album date de 1979 !) est un must have, il comprend Walking to the Moon et Message in a Bottle (la chanson avec laquelle j'ai découvert le punk). Que dire ? Il faut avoir tous les albums de Police, voilà.

AGNES OBEL "Aventine" : nous avons déjà chroniqué dans cette rubrique un album de la danoise Agnès Obel, et du coup on en a acheté un autre, au pif, pas cher. Nouvel album, même qualité : suave, ciselé et précieux, entre classique chantée subtile et folk argentée travaillée. Et sur ce CD on trouve le titre "Fuel to the Fire", qui a servi pour le générique de la géniale série Vigil, dont on a parlé plein ici. Délicat mais pas mièvre.

METRONOMY "Small World" : dernier album du groupe (sorti en 2022, pour le coup, là c'est une vraie nouveauté - et la seule de la rubrique), inspiré par la pandémie et les confinements. Un album pop, simple, léger, gai, avec de vraies chansons lumineuses et des compositions atmosphérqiues. Du grand Metronomy.
Le genre d'album qui devrait être remboursé par la sécu ! Acheté plein pot (et cher) mais ça le vaut.

KILLERS "Hot Fuss" : premier album du groupe, sorti en 2004 et succès mondial fulgurant et instantané pour cette succession de chansons pop/rock, parfois plus rock que pop, et parfois très synthé pop.
Mais là encore, un album homogène sans aucun fléchissement, rien à jeter. On adore, et quasi 20 ans après, force et de constater que ça n'a pas vieilli d'un iota.
Acheté 25 centimes état nickel (l'autre affaire de l'année).
(c'est la boite au centre qui brille !)

TROY VON BALTHAZAR "Courage mon amour !" : son dernier album sorti en 2021, mais en fait on pourrait en mettre plusieurs autres...dont le précédent "It Ends Like Crazy". Tout ça pour dire que si vous trouvez un album d'occasion de lui, n'importe lequel, sautez dessus. (et si il passe en concert vers chez vous, jetez vous dessus !).
Le plus français des musiciens indé américain (il vit dans la Creuse) nous concocte là un album abordable, poétique, habité, parfois mélancolique. TvB nous a enchantées dans une autre vie avec son groupe Chokebore, il récidive en solo. Album acheté directement à l'artiste à la sortie de son concert, au prix qu'il demandait, et c'était rigolo car il avait son propre petit terminal pour payer par CB. Bref, toujours deux fois moins cher qu'à la Fnac, et j'exagère à peine.

Pour finir :
PINK MARTINI "Splendor in the Grass" : faut il présenter cette espèce de big band ou de fanfare déjantée qui fait une grosse tambouille avec tous les styles musicaux, y compris les plus improbables et obscurs ? Si Pink Martini ne le joue pas, c'est que cela n'existe pas !
(vous les connaissez forcément avec leur hit en français "sympathique", p'tit lien en bas)
Le plus beau est que cela fonctionne parfaitement, c'est du bonheur à chaque fois. Juste joussif.
Ai je dit qu'ils chantaient aussi en tout et n'importe quoi ?
(anglais, espagnol, français, italien, portugais, japonais, persan et même en arabe, hébreu, napolitain, croate, mandarin, roumain, grec, arménien, turc et allemand).
Acheté 25 centimes (la 3ème affaire de l'année).

 

Publié dans musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article