un peu d'archi...

Publié le par martine chiorino

un peu d'archi...
un peu d'archi...
un peu d'archi...
un peu d'archi...

UCHRONIES et RÉALISATIONS

1922 - Les Maisons-Tours d'Auguste Perret à Paris

Auguste Perret voulait en construire 100 ceinturant Paris, en bordure d’une voie de 250 m de large, à l’emplacement de l’actuel boulevard Périphérique.
Et 200 immeubles supplémentaires devaient être créés sur une avenue allant de la Porte Maillot à la Croix de Noailles (Forêt de Saint-Germain-en-Laye), au travers du site de l’actuelle Défense...
En 1906 sont définis les premiers îlots insalubres qui seront 17 en 1919. La ville prévoit dès lors de les reconstruire mais les projets avancent très lentement faute de moyens et de volonté.
La démolition des fortifications est l’occasion de libérer des terrains pour y construire des logements. Les fameux HBM (habitations à bon marché) poussèrent alors autour de Paris pendant l'entre-deux-guerres.
Mais il y eut d'autres projets, dont celui d'Auguste Perret en 1922.
En 1922, l'architecte Auguste Perret dessine "l’Avenue des Maisons-Tours", une succession impressionnante de gratte-ciel résidentiels, destinée à ceinturer Paris, à l’emplacement de l’enceinte de Thiers.
Chaque "Maison-Tour" devait faire 150 à 200 m de hauteur, et était reliée à la suivante par un pont.

Spécialiste du béton armé, on doit notamment à Perret la construction d'habitations, théâtres, villas ou ateliers d'artistes, mais également la "tour Perret" d’Amiens et celle de Grenoble en photos ci-dessus), ou la reconstruction du Havre après la guerre...
Auguste Perret a plus tard fait son mea culpa : "J’ai, étant jeune, préconisé, chanté la maison-tour. J’ai, depuis, changé d’avis. Quand on loge au 12e ou au 15e étage, on se sent d’abord exalté, puis accablé de solitude. On s’ennuie à mourir. L’homme a besoin de garder contact avec le sol. C’est pourquoi je ne bâtirais pas de maisons ayant plus de quatre étages. Quatre étages sans ascenseur, cela se monte très facilement."

 

Publié dans art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article