MP#93 en noir et black...

Publié le par martine chiorino

 MP#93 en noir et black...

Et bien voilà le printemps du livre-le festival littéraire grenoblois qui fêtait ses 20 ans cette année- est fini ! On a découvert à l'improviste qu'il se tenait ce week-end, du coup pas le temps de publier ici...
Nous y avons fait deux belles découvertes, la 1ère étant donc Eddy L.Harris.
Ecrivain noir américain installé en France depuis 20 ans, il est l'auteur de 6 romans (du moins, 6 parus en français).
Son style oscille entre auto-fiction et documentaire. Ses textes sont fluides, pluriels, avec des digressions, des témoignages et nous entrainent aisément dans le cours de ses pensées. Toujours acéré, parfois drôle, son style est souple et facile d'accès, sans sacrifier le fond : une phrase, une idée -sans lourdeur, rien n'est démonstratif.
On a commencé par son livre "Paris en noir et black" dans lequel il revisite -un peu- la ville mais surtout ce que sont l'exil, l'immigration et l'attachement à ses racines. Et, enfin, ce qu'est l'identité noire aux USA et en France.
On attend de lire Harlem, écrit lorsqu'il vivait dans ce quartier new-yorkais, et Jupiter et moi, récit sur son père. Et aussi ses livres sur ses descentes du Mississipi en canoë, effectuées à 30 ans d'intervalle, et qui ont donc donné lieu à deux livres, et pour la seconde à un film.
Nous avons du coup assisté à la rencontre avec cet écrivain, un moment sympa qui permet -comme toujours avec ces moments- de rentrer avec plus de facilité -ou du moins avec un meilleur éclairage - dans l'oeuvre d'un écrivain.
Vivement conseillé !

Eddy L. Harris a choisi l'exil en France, comme il le dit au début de Paris en noir et black :
« A Paris, je suis écrivain-noir mais écrivain. Aux Etats-Unis, je reste avant tout et pour toujours un Noir »

Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article