série, ça se multiplie !

Publié le par martine chiorino

série, ça se multiplie !

Ces derniers temps, nous avons publié deux articles sur des webséries gay et de belle et bonne qualité que nous vous conseillons vivement : ANNE + et FEMININ/FEMININ.
Petit rappel : FEMININ/FEMININ est dispo sur France TV et c'est vraiment bien !
Du coup, vu le succès de ces deux articles voici d'autres idées de séries à binge watcher (en général sur youtube), grâce aux deux liens tout en bas.

Ce que nous avons vu et ce que nous en pensons :

-THE OTHER LOVE :
10 épisodes de 6 à 12 minutes.
Série très attachante de 2016, venant d'Inde, qui se passe dans les années 90 à Bangalore. La série est construite sur deux époques : tout d'abord en 1998, quand les deux héroïnes, Aachal et Aadya se rencontrent, et 6 ans plus tard, alors qu'Aanchal attend un train avec sa famille sur le quai de la gare. Bien écrite, bien jouée, bien filmée, assez en finesse, un des rares objets filmiques (série, film, court, etc) "non occidentaux" sur l'homosexualité. Et pas de poncif du style "bury your gay", pourtant ça se passe dans un pays ou l'homosexualité n'est pas très bien acceptée...
On a beaucoup aimé.
-INTO GIRLS :
Dix épisodes de maxi 7 minutes, pour une petite série américaine de 2013 qui a ensuite fait l'objet d'un financement participatif sur Kickstarter, pour une saison deux que je n'ai pas encore trouvée, mais est elle seulement sortie ? Série qui manque cruellement de moyens et est conçue comme une succession de vignettes indépendantes qui parfois s'intéressent aux mêmes personnages. C'est plutôt futé et malin, mais c'est loin d'être indispensable. Mention honorable.
-L.A. WEBSERIES :
Deux saisons (de 10 et 9 épisodes de quelques minutes chacun) pour la série étrange et bougrement séduisante d'Alexandra Swarens, dont le pitch tient sur un timbre poste.

Une rencontre entre 2 étrangères, Avery et Landon, qui ne durera qu'une nuit d'errance dans les rues de L.A., soit une grosse douzaine d'heures, puis dans la 2nde saison des retrouvailles 7 ans après. Un olni qui donne envie de se perdre dans des ruelles nocturnes avec une inconnue.
Un vrai ton, les deux comédiennes ont une présence, Alexandra Swarens est Avery. On y croit et ce n'était pas gagné ! On a réellement l'impression d'être le témoin invisible de cette rencontre, c'est finement écrit et potentiellement plein de possibles, c'est engageant et séduisant.
Du coup, on est allées voir ce qu'avait fait d'autre Alexandra Swarens, et on a trouvé "City of the Trees", un long métrage qu'elle a réalisé, aisément trouvable sur le net, et plutôt cool, puis une autre websérie dans laquelle elle joue, titrée "the Fortnight", série très dispensable en deux saisons. On a carrément l'impression que pour la 2nde saison les pages du scénario se sont envolées et on été mélangées et que du coup ça a été monté au hasard...Bof...
-QUEERING :
En cours de visionnage, plutôt pas mal mais un peu redondant et parfois dur à suivre (des ellipses mal pensées ?). Bref, jetez un oeil (ou deux) dessus, c'est assez bien joué et réaliste, parfois drôle...Faut voir, avis réservé pour le moment...

Publié dans série

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article