livre pour enfants

Publié le par martine chiorino

livre pour enfants
livre pour enfants
livre pour enfants
livre pour enfants
livre pour enfants

Des chats par millions (Millions of Cats) est un livre d'images écrit et illustré par Wanda Gág en 1928. Le livre a remporté un Newbery Honor (avec la médaille Caldecott, c'est le prix littéraire le plus prestigieux en littérature de jeunesse aux USA) en 1929 et est l'un des rares livres illustrés à l'avoir fait. Des chats par millions est le plus ancien livre illustré américain encore imprimé.
Wanda Hazel Gág était la fille d'un peintre et photographe, qui gagnait sa vie en décorant des maisons et des églises. Il eut sept enfants qui ont hérité de son talent. Les ancêtres de Wanda venaient d'Europe centrale, et à la maison on parlait allemand et on racontait des histoires du vieux pays. Le père mourut de tuberculose et la mère tomba malade. Wanda l'aînée âgée de 14 ans prit la famille en charge, terminant ses études en effectuant des petits travaux d'illustration et de décoration.

Des chats par millions raconte l'histoire d'un couple de personnes âgées qui se rendent compte qu'elles sont très seules. La femme veut un chat à aimer, alors son mari part à la recherche d'un beau chat pour le lui ramener. Après avoir voyagé loin de chez lui, il trouve une colline couverte de « Chats ici, chats là-bas, chats et chatons partout. Des centaines de chats, des milliers de chats, des millions et des milliards et des milliards de chats...». Cette phrase rythmique est répétée plusieurs fois tout au long de l'histoire.

Avec Des chats par millions Wanda Gág a été la pionnière de la double page illustrée. C'est son 1er ouvrage, réalisé en lithographie, et elle y a déployé tout son talent, dans un style expressionniste, sans se restreindre parce qu'il ne s'agissait "que" d'un livre pour enfant : "je fais les meilleurs dessins que je puisse faire, que cela soit pour des enfants ou des adultes".  Pour elle, ses illustrations mériteraient autant que toute autre de ses oeuvres de figurer dans un exposition, il n'y a pas de barrière entre ses dessins pour enfant et ses autres productions.
Son trait est puissant, elle aime faire des compositions asymétriques, n'hésite pas à utiliser des aplats de noir et ses figures humaines sont pleines de caractères. Elle a un grand sens du détail, et compose ses pages en combinant l'image avec le texte, qui est écrit à la main (par son frère), ce qui était novateur à l'époque, et le lettrage devient ainsi un élément graphique comme un autre.
Ce qui rend aussi ce livre si spécial, c'est qu'avant cette date, les seuls livres pour enfants édités étaient anglais. On peut considérer que c'est le 1er livre illustré pour enfants américain.

Cette histoire reste encore aujourd'hui populaire auprès des enfants, des parents et des critiques. Dans l'ouvrage "Les 1001 livres d'enfants qu'il faut avoir lus pour grandir", Kaylee Davis dit que « le style d'art populaire charmant de Gág, de simples illustrations en noir et blanc, un langage lyrique et un refrain accrocheur que les enfants se feront un plaisir de répéter à chaque lecture, en fait un favori de la famille ».

Publié dans art, lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article