journée nternationale de l'éducation

Publié le par martine chiorino

journée nternationale de l'éducation

Cette troisième édition de la Journée internationale de l'éducation intervient en pleine pandémie de COVID-19 qui a entraîné, à l’échelle mondiale, une perturbation de l'apprentissage d'une ampleur et d'une gravité sans précédent. La fermeture des écoles, des universités et autres établissements d'enseignement, ainsi que l'interruption de nombreux programmes d'alphabétisation et d'apprentissage tout au long de la vie, ont bouleversé la vie de 1,6 milliards d’apprenants dans plus de 190 pays.

La célébration mondiale de cette Journée est axée sur trois thèmes principaux : les héros de l’apprentissage, l’innovation et le financement.

L'éducation est un droit humain

Le droit à l'éducation est inscrit dans l'article 26 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, qui exige que l'enseignement élémentaire soit gratuit et obligatoire. La Convention relative aux droits de l'enfant, adoptée en 1989, demande de plus que les pays rendent l'enseignement supérieur accessible à tous.

L'éducation est essentielle au développement durable

Avec l'adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030, la communauté internationale reconnaît que l'éducation est aussi un facteur indispensable pour le succès de tous ses 17 objectifs. Elle y consacre un objectif à part entière qui veut « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

Éducation universelle : enjeux et défis

L’éducation offre aux enfants la possibilité de sortir de la pauvreté et de s’engager sur la voie d’un avenir prometteur. Cependant, dans le monde, plus de 265 millions d’enfants ne sont actuellement pas scolarisés. Plus d'un cinquième d’entre eux sont en âge de fréquenter l’école primaire.

La pauvreté, la discrimination, les conflits armés, les situations d’urgence et les effets du changement climatique sont autant de facteurs qui rendent l'accès à l'école difficile. La migration et les déplacements forcés affectent aussi négativement l'éducation des enfants. À ces défis se sont ajoutés récemment le manque de soutien des enseignant(e)s, l'absence de données sur les personnes exclues de l'éducation, les infrastructures inappropriées, le manque de volonté politique et de soutien communautaire, le financement non ciblé et les politiques qui ne sont pas accompagnées de mécanismes de suivis.

Publié dans fête

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article