(jeu#108) c'est compliqué de pas être tout seul dans sa tête...

Publié le par martine chiorino

(jeu#108) c'est compliqué de pas être tout seul dans sa tête...
(jeu#108) c'est compliqué de pas être tout seul dans sa tête...

Nous allons vous parler de DANY.
C'est un jeu de cartes de Phil Vizcarro pour 3 à 8 joueuses de + 16 ans et une durée de partie d'environ 20 minutes. Il est donné pour un poids de 1/5 sur BGG.
(vidéorègle lien en bas)

-C'est qui qui l'a fait ?
C'est GRRRE Games, une petite maison d'édition grenobloise, qui depuis a fait le buzz avec l'excellent NIDAVELLIR, le 1er jeu de coin building ever !

-C'est quoi ?
C'est un jeu à rôles cachés, comme les loups garous de Thiercelieux ou loup garou pour une nuit. Dany est la personnalité
centrale du jeu, dont en fait nous ne connaissons pas le genre, et qui a des personnalités secondaires multiples. Celles-ci aimeraient bien contrôler Dany, mais Dany veut rester seul(e) maitre(sse) à bord, bien sur !

-Comment ça marche ?
On distribue secrètement les cartes rôles aux joueuses : une pour Dany, les autres pour les personnalités multiples. Chaque joueuse à son tour va choisir secrètement un mot (un souvenir) sur une carte liste et va le faire deviner (ou pas, selon qui elle incarne) aux autres personnalités. Pour cela, elle va utiliser des cartes indices avec des (très beaux) dessins, en les juxtaposant ou superposant (éviter de les plier ou de les déchirer, ce n'est pas un legacy). Les succès ou les échecs vont s'accumuler.

-C'est qui qui gagne ?
-6 succès, les personnalités secondaires l'emportent et Dany disparait.
-3 échecs ou si il n'y a plus de cartes souvenirs, on passe à la phase finale : les joueuses votent pour essayer de démasquer qui est Dany. Si Dany est découvert, les personnalités secondaires l'emportent là aussi, sinon Dany est enfin seul dans sa tête !

-C'est comment ?
C'est très malin et ça renouvelle avec brio ce type de mécanisme. Ca marche très bien à partir de 3, mais bien sur c'est plus amusant à beaucoup, car comme pour tous les jeux de ce type ce qui est drôle ce sont les discussions entre joueuses. Bluff, intox, plaidoyers larmoyants, négociations, diversions et mauvaise foi, tout est bon à Dany pour survivre.
Mais qui est Dany ?

-Ca vaut quoi ?
Les illustrations d'Antoine Baillargeau en noir et blanc sont très belles et changent des styles rondouillards-colorés ou à la Dixit qu'on voit partout. La direction artistique est irréprochable : petite boite blanche dépouillée et pas pleine de vide, magnifiques dessins au trait, grandes cartes. Même le graphisme de la police de caractère dénote sur l'ensemble des productions.
Les règles sont bien écrites et claires, le livret aéré, la mise en place est rapide, les tours de jeu fluides et la durée de partie très raisonnable. Il faut juste choper le truc pour la fin de partie.
Le jeu propose vraiment une expérience novatrice dans le domaine : il faut utiliser les cartes en les associant dans l'espace (superposition, château de cartes,...), il ne faut pas chercher le "bon" dessin.
Dany doit faire semblant de faire deviner sans se faire lever, c'est tout le sel du truc et ce n'est pas évident. Sur certaines cartes souvenir, il y a au moins deux mots qui sont proches, ce qui là avantage Dany.
Le jeu est prévu à partir de 16 ans, certains mots ou sujets sur les cartes souvenir sont plutôt adultes : mort, sexe,...Le jeu marche bien à partir de 8 ans, il suffit alors de retirer les cartes en question.
Et aussi on note l'effort de l'auteur sur la question du genre : Dany n'est pas genré. Lisez le texte de Phil VIZCARRO, lien en dessous.
GRRRE Games a poursuivit cette démarche avec NIDAVELLIR, dont les règles sont écrites en écriture inclusive et dont les illustrations respectent strictement la parité des personnages.

A noter qu'il est sorti un stand alone DANY SE FAIT DES FILMS ou intervient la raison de Dany. Cette variante propose des titres de films comme souvenirs et se joue à partir de 10 ans.
 

Publié dans jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article