Banksy, c'est encore lui...

Publié le par martine chiorino

Banksy, c'est encore lui...
Banksy, c'est encore lui...

Le street artiste Banksy a financé un navire pour porter secours aux migrants en Méditerranée, qui est déjà sur zone. Baptisé du nom de Louise Michel, d'après l'anarchiste française du XIXe siècle, le navire décoré par l'artiste britannique est parti le 18 août d'un port espagnol près de Valence. L'équipage est composé d'une dizaine de membres, des "activistes européens avec une longue expérience des recherches et des secours en mer". Les dix marins du Louise Michel se disent tous "des activistes anti-racistes et anti-fascistes partisans de changements politiques radicaux". Sa capitaine est Pia Klemp, une militante allemande pour les droits de l'homme, connue pour avoir conduit plusieurs autres navires de sauvetage, dont le Sea-Watch 3. Elle fait toujours l'objet d'une enquête par la justice italienne, pour "aide à l'immigration illégale" notamment.
Le navire a été affrété dans le plus grand secret, et a récupéré jeudi 89 personnes, dont 14 femmes et deux enfants. Le Louise Michel dit depuis avoir secouru 130 nouvelles personnes. Dans le détail, outre les 10 membres d'équipage, il compte 165 personnes à bord et 33 sur un radeau de survie amarré au bateau.

"Nous avons besoin d'assistance immédiate." Le navire affrété par l'artiste Banksy en Méditerranée a lancé, vendredi 28 août, un appel à l'aide après un nouveau sauvetage massif de migrants. Deux bateaux humanitaires, le Sea Watch 4 et le navire Mare Ionio, du collectif italien de gauche Mediterranea, ont finalement répondu à l'appel, samedi 29 août.

Pia Klemp, capitaine du « Louise-Michel »

Pia Klemp, capitaine du « Louise-Michel »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article