actualité, art du jour, bis ! (et c'est ici !)

Publié le par martine chiorino

actualité, art du jour, bis ! (et c'est ici !)

Street artiste Combo, parking Hoche à Grenoble

La première fresque du sixième Street art festival de Grenoble a été dévoilée jeudi matin. Signée de l’artiste Combo elle fait référence au vaste mouvement de protestation né aux Etats-Unis après la mort de George Floyd. Il s’agit donc de la première des quelques cinquante œuvres prévues par la sixième édition du festival de street art grenoblois.

Les deux hommes, l’un noir l’autre blanc, pourraient avoir manifesté ses derniers jours dans une ville américaine. L’un des deux militants porte sur son t-shirt l’inscription « BLACK LIVES MATTER » (les vies noirs comptent).Il s’agit d’un personnage que l’artiste avait déjà réalisé par le passé et qu’il avait prévu de poser à Grenoble depuis de longues semaines. Le deuxième militant l’accompagnant devait à l’origine porter sur son t-shirt la mention « FEMINIST », mais vu l’actualité, Combo y a plutôt placé les derniers mots de Georges Floyd « I CAN’T BREATH » (je ne peux plus respirer).

Publié dans art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article