théâtre, sida, street art et anges...

Publié le par martine chiorino

théâtre, sida, street art et anges...

Angels in America de  Tony Kushner : un classique du théâtre américain contemporain, et un véritable chef d'oeuvre, une œuvre majeure et incontournable de la fin du XXe siècle. Brillante, onirique, décalée, souvent complexe, parfois dérangeante et pas toujours facile d'accès, la pièce alterne les scènes d'humour noir, de tragédie et de surnaturel.
Le titre original complet de la pièce est Angels in America : A Gay Fantasia on National Themes (littéralement, « Des Anges en Amérique : une fantaisie gay sur des thèmes nationaux »). Le titre original de la première partie est Millenium Approaches (Le millénaire approche), celui de la seconde partie est Perestroika.

« Tony Kushner. Juif, homosexuel et marxiste. » : c'est ainsi que l’auteur d’ Angels in America se présente. Il est également le coscénariste du film Munich de Steven Spielberg (2005).

Prix Pulitzer et Tony Award en 1993, adapté à la télévision et à l’opéra, Angels in America met en scène la société américaine des années Reagan, mêlant politique et histoires intimes, réalisme et merveilleux avec, pour fil noir et narratif, l’épidémie de sida. C’est ainsi que meurt en 1986 Roy Cohn, avocat sans scrupule, disciple de McCarthy, homophobe, raciste, « lâche, salaud et victime » tel que décrit sur le Memorial Quilt de Washington. Kushner fait de lui l’un des vingt-trois personnages – qu’interprètent huit comédiens – de sa Fantaisie gay sur des thèmes nationaux construite en deux parties : Millenium approche et Perestroïka. Nous sommes à New York entre 1985 et 1990. Les républicains sont au pouvoir, la catastrophe de Tchernobyl est imminente, l’effondrement du mur de Berlin s’apprête à bouleverser la politique des blocs et le VIH, encore synonyme de mort assurée, se réduit à la définition de "cancer homosexuel".

ANGELS IN AMERICA
est à la Comédie Française, mise en scène Arnaud DESPLECHIN

Du 17/01/2020 au 27/03/2020

Sinon, achetez la mini série en DVD : superbe !
(De Mike Nichols avec Al Pacino - Meryl Streep - Emma Thompson - Mary Louise Parker )

Patrick ENDER, street artiste et comédien français a été choisi pour illustrer la couverture du livre. Patrick Ender est né à Belleville et y a vécu 25 ans. Il a été marqué durablement par Jérôme Mesnager et Nemo, mais aussi plus tard par le travail de Jef Aérosol ou C215. Ses influences vont aussi et surtout vers des artistes « classiques » comme Caravage, Michel-Ange, Raphaël, David, ou Vermeer. La Renaissance est pour lui une période forte où tout a été élevé au niveau de l’excellence.
Ce n’est qu’en 2009, à l’âge de 35 ans, qu’il s’est mis à dire des choses sur les murs. Il aime aborder différents thèmes comme les gargouilles et surtout les anges. Ses œuvres sont faites pour établir un contact avec le spectateur, dont il pense que s’il prête un tant soit peu attention à l’image aperçue ainsi à l’improviste, il pourra peut-être se soucier différemment de sa propre vie et changer son attitude envers les autres. Le regard des anges se détourne du spectateur dans une attitude de repliement sur soi qui exprime à la fois l’obscurité et l’illumination de notre vie. Derrière cette figure de l’ange, l’artiste se propose de témoigner du spirituel au sens large. Son ange, le plus souvent un autoportrait, nous emporte haut pour nous amener tout au bout d’une émotion esthétique et poétique rare.

Le street-art est avant tout pour lui un art libre et vivant.
Pour mieux le connaitre, lisez l'article LIEN EN BAS.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article