les jeux ça coute cher ?

Publié le par martine chiorino

les jeux ça coute cher ?

Voilà un sujet épineux qui revient très régulièrement dans les conversations entre joueurs aguerris ou avec des débutants, voire même parfois avec des personnes
étrangères au loisir ludique.

Est-ce que vous estimez la rentabilité de vos jeux, et si oui comment ? Peut on estimer un jeu rentable s'il a couté moins de XXX euros par heure de jeu ?

Ou alors comment faire ?

Parce que lorsqu'on achète un livre, ou quand on va voir un film au cinéma, si on n'a pas aimé ou -manque de bol mais ça peut arriver- si on est tombée sur une grosse daube, on va juste dire qu'on a perdu son argent, mais pourrait on réellement pondérer cela ? La taille du livre, donc le temps passé à lire, ou la longueur du film sont ils des critères pertinents ?

Ne serait il pas plus logique de compter le nombre de parties jouées et par combien de joueurs ?

Les éditeurs mettent une durée globale de partie indicative sur la boite, et certains donnent (surtout sur les gros jeux) plutôt une durée par joueur, ce qui est plus logique.
Il est d'ailleurs difficile d'estimer à priori le temps passé sur un jeu, ce temps varie en fonction du nombre de joueurs, de leur expérience, et de leur connaissance du jeu. Si tous y ont déjà joué, cela économise du temps d'explication de règle, ou dispense carrément d'explication, et la partie elle-même va être beaucoup plus rapide, car les  joueurs ont déjà une connaissance des mécanismes de jeu donc une vision en perspective de ce qu'ils peuvent faire.
Plus on est de joueurs, plus la partie va être longue, ce qui est trivial (sauf pour certains jeux en temps réel, je pense en particulier à 4 GODS). De plus, plus on est nombreux autour de la table, plus les paramètres à prendre en compte sont variés et plus la configuration du jeu se modifie vite, à deux c'est du ping pong (si il fait ça donc je vais faire ça...) donc à partir de 3 joueurs, pour certains jeux, cela va nécessiter plus de temps de réflexion par personne.
Et, bien sur, la durée d'une partie va dépendre du poids du jeu, soit sa difficulté, donc sa richesse et son intérêt, ce qui n'existe pas ou peu dans des loisirs comme la lecture ou le cinéma.

Si, d'ailleurs, on compare les jeux aux soirées cinéma : prenons un jeu à 35 € (ce qui est le prix attendu pour un jeu moderne de poids moyen) vs une sortie cinéma familiale à 3 (la cellule familiale de base) dans un multiplexe soit 30 € et pour environ 2 H (et il faudrait rajouter au cinéma le coût de transport pour s'y rendre). Il faut jouer au moins 2 fois pour que le jeu soit "amorti".
Si on ramène alors le coût au nombre de joueurs, on arrive là à 35 / 6 soit un peu moins de 6 € / personne. Et ce montant, du fait du mode de calcul,  est -forcément- dégressif.
Le joueur aguerri va même se dire que plutôt que de payer une soirée familiale (type resto,
ciné, etc), ce qui va représenter de 30 à 80 €, il vaut mieux acheter un ou des jeux, qui seront donc rentabilisés dès la 2nde partie, et pourront être revendus (pour une nouveauté) à la moitié ou aux 3/4 de leur valeur neuve (prix d'achat).

L'achat d'un jeu est un investissement, donc d'un point de vue économique, on doit bien pouvoir calculer un amortissement (en terme comptable :
l'étalement de son coût sur sa durée d'utilisation).
Il s'agit alors de définir le montant à prendre en compte.
Considérons qu'un jeu est considéré comme rentabilisé si il a couté 3 € / joueur maximum. Ce chiffre correspond à ce que vaut un AR en transport en commun ici pour sortir passer une soirée dehors, ne serait ce que aller voir un.e ami.e.
Un jeu classique à 35 € est donc amorti en 12 joueurs, soit au plus 6 soirées si on considère des parties à deux. Rien à voir avec le prix des soirées cinéma, qui serait de 120 €.
Vous pouvez aussi décider pour faire votre propre évaluation de choisir un autre montant plafond (que 3 €) : celui de la place de ciné vers chez vous ou le prix d'un livre de poche, ou l'entrée de la piscine locale, etc.


Et revenons sur cette idée de coût horaire, qui n'est pas si incohérente que cela en fait, et correspond mieux à la définition comptable de la notion d'amortissement. Si vous jouez à un jeu d'arcade, vous payez à l'heure, et donc selon la notoriété du jeu, votre intérêt pour celui-ci et le plaisir retiré, vous allez trouver que le prix demandé est juste.
Sur du très gros jeu, wargame ou plateau, on peut donc imaginer acheter un jeu onéreux parce que la partie va durer plusieurs heures.
Un jeu de plateau comme TWILIGHT IMPERIUM vaut 120 € (chez mon crémier) pour 3 à 6 joueurs et une durée de 4 à 8 H, donc, pour la première partie jouée, un coût de revient optimal de 15 € par H et de 2,5 € par H et par personne.

Sur BGG (Board Game Geek le plus grand site au monde sur les jeux de société, anglophone) est présentée une formule prenant en compte les divers éléments listés plus haut pour calculer le coût de revient de vos jeux :
(prix d'achat / (durée par partie X nombre de parties)) / nombre de joueurs
Le nombre "durée par partie X nombre de parties" est donc le temps total consacré à jouer à ce jeu depuis son achat. Il existe également sur BGG des outils permettant de conserver ces types d'information et de les traiter (voir lien en bas).

Une autre donnée à prendre en compte est le fait que le marché de l'occasion est florissant dans le domaine du jeu de société, et que vous pouvez trouver à peu près n'importe quoi pour 50 à 75 % du prix neuf (sauf collector tel que FULL METAL PLANET).
Ce qui veut dire qu'à l'inverse, si un jeu ne vous plait pas ou plus, vous allez pouvoir le revendre pour (en gros) la moitié de son prix, et ainsi diminuer votre coût de revient par joueur.

Mais n'oublions pas que les aspects psychologiques, tactiles, visuels, et de collection jouent aussi : toucher le matériel (faire un unboxing c'est toujours anticiper le plaisir de jouer), regarder les illustrations (un  beau jeu c'est déjà du bonheur), lire les règles et mettre en place des stratégies à essayer, etc.
Et aussi font partie du loisir : en parler, conseiller, discuter, débriefer les parties, vendre et acheter, faire des rencontres, participer aux festivals  et soirées, inviter des ami.e.s pour tester LA nouveauté, et écrire dessus sur le net...

Publié dans jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article