clip clip hourrah # 13

Publié le par martine chiorino

clip clip hourrah # 13

ALEX GOPHER "THE CHILD" est un des tous meilleurs clips de tous les temps !
Et quand on aime, on a toujours 20 ans, et là, ça fait juste 20 ans pile-poil !

Alex Gopher, de son vrai nom Alexis Latrobe, est un musicien français de techno. Il est une des stars de la french touch, ce mouvement musical majeur de la musique électronique né en France dans les 90's, reconnu internationalement comme la déclinaison française de la musique house, et dont les grands représentants sont Daft Punk, Air, DJ Mehdi, Etienne de Crécy, Shazz, Cassius, Agoria, Dimitri from Paris, Kid Loco, Demon, DJ Cam, St Germain, Philippe Zdar (du duo Motorbass) ou encore Mr.Oizo (célèbre pour sa marionnette Flat Eric qui sera utilisée pour une pub Lewis - mais c'est une autre histoire et nous en parlerons dans un autre clip clip hourrah).
L'appellation french touch apparaît pour la première fois à Paris en juin 1987, lorsque le photographe
Jean-Claude Lagrèze crée les soirées du même nom au Palace, faisant découvrir la musique house au public.
L'expression est reprise en
1991 au dos d'un blouson créé pour le défunt et éphémère label Fnac Music Dance Division portant l'inscription "We Give a French Touch to House" ("Nous donnons une touche française à la musique house"). Les journalistes britanniques popularisent le terme et contribuent à la diffusion du mouvement lorsque arrivent Outre-Manche les productions électroniques françaises en grande quantité.
En 1995, la french touch prend véritablement son essor avec la sortie de l'album "Boulevard" de St Germain, de son vrai nom Ludovic Navarre. Puis en 1996, c'est au tour du duo Motorbass de connaître un succès mondial à la sortie de l'album "Pansoul". Début 1997, l'album "Homework" des Daft Punk achève d'établir ce mouvement musical sur les scènes nationale et internationale.

Alex Gopher monte avec Etienne de Crecy le label Solid. La première référence du label est son fameux Gopher EP qui lui vaut son nom de scène. Sorti en 1994, le Gopher EP s'intitule ainsi à cause à cause d'un morceau intitulé "La croisière s'amuse", en référence à la série du même nom dans laquelle un personnage se nommait Burl "Gopher" Smith. Sur la pochette de l'EP, son nom d'artiste, Alex, est juxtaposé avec Gopher EP, c'est ainsi que le public l'appela par erreur Alex Gopher.
Avant même "The Child" l'aspect visuel est soigné et de grande qualité. La pochette est gravée sur de l'aluminium, c'est le grand-père d'Alex Gopher qui a inventé le procédé, l'héliophore. Ce procédé était utilisé dans les mid-sixties sur les jaquettes des disques Philips de la collection Prospective 21e siècle qui proposait un catalogue étoffé de musique d’avant-garde allant de Frank Zappa à Pierre Henry ou Stockhausen. Puis il a recouvert les couvertures des livres de SF de la collection "ailleurs et demain" de chez Laffont, dirigée par Yves Klein, qui connaissait les disques Philips...
(voir LIEN article en bas)

Alex Gopher réalise ensuite quelques maxis avant de sortir en 1999 son premier album, "You, my Baby and I", qui parle de ce qui vient de modifier sa vie : la paternité. En témoigne une date de naissance parmi les titres, dans lesquels on trouve ce qui est le grand succès de l’album, le bien nommé The Child.
Pour The Child il sample la voix de Billie Holiday sur un titre enregistré par la Lady Day en 1941, "God Bless the child". Le titre est indissociable de son superbe clip qui marque les esprits avec sa typographie animée en 3D : chaque objet ou personnage est représenté par les lettres du mot le designant en anglais, ou sa description.

Alex Gopher est ainsi matérialisé par les mots : black hair, big glasses, pleasant face, wearing dark suit.
Le clip est réalisé par le studio de création H5 qui se spécialise à ses débuts dans la réalisation de projets graphiques puis la direction artistique de labels dans le domaine de la
musique électronique, notamment pour les artistes et labels de la french touch). Ils feront la célèbre pochette du "Superdiscount” d'Etienne de Crécy, dont le frère Hervé est d'alleurs membre du collectif.
H5 réalisera, quelques années plus tard, LOGORAMA le court métrage d'animation qui détournera près de 3000 logo pour en faire les supports et personnages de leurs intrigues. Un film qui a obtenu l'Oscar du meilleur court métrage d'animation en 2010 et donc a réussi un quadruplé prestigieux avec un Oscar, un César et des prix à Cannes et à Clermont-Ferrand.

Pour le plaisir des yeux, voici : THE CHILD.

clip clip hourrah # 13
clip clip hourrah # 13

Publié dans musique, art, cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article