dégout et des couleurs...

Publié le par martine chiorino

dégout et des couleurs...

...humour de joueurs et joueuses : drôle de genre !

Rappelons au passage que l'attribution des couleurs bleu et rose aux enfants en fonction de leur sexe est une invention purement commerciale datant du XXème siècle.
La chercheuse américaine Jo B. Paoletti, professeure à l’Université du Maryland en Création mode et textile, date la fixation de cette distinction genrée des couleurs aux années 1930-40, quand les vêtements ont été fabriqués de manière industrielle. Elle juge également qu’il est très difficile de dire bien précisément pour quoi le rose fut assigné aux filles et le bleu au garçon et non le contraire.
Le rose est disgracié depuis les années 1970 et son vent de féminisme, perçu comme cucul. L’auteure de « Psychologie de la Couleur », Eva Heller cite une étude allemande datant de 2000 dans laquelle 25% des femmes de moins de 25 ans interrogées déclarent que le rose est la couleur qu’elles aiment le moins. Seulement 3% des femmes le désigne comme leur couleur préférée. Il fait partie des couleurs les moins aimées, suivi uniquement du marron, bon dernier.

Mais si vous voulez malgré tout attribuer une couleur de vêtement genrée à vos enfants, voici une alternative très gamer :

dégout et des couleurs...

Publié dans humour, jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article