parlons peu, parlons bien, parlons dés !

Publié le par martine chiorino

parlons peu, parlons bien, parlons dés !

Pour la dernière SOIREE JEUX A LA TAVERNE DU MULTIVERS, nous avions sélectionné le thème "des jeux avec des dés".
En effet loin de leur image négative (le joueur velu est en général allergique au hasard donc aux dés...) les dés sont maintenant utilisés non plus seulement pour l'aspect "tirage au sort", mais comme éléments de jeu.
On adore les dés ce qui est une raison nécessaire et suffisante pour avoir choisi ce thème et pour rédiger cet article... qui fait suite à un autre article sur TOUS les jeux de dés...
LIEN EN BAS POUR LE LIRE

Un peu  d'histoire :
Les dés sont surement un des jeux les plus anciens : dès le IIe millénaire av. J.-C, l'usage des dés est rapporté en Inde.
Les osselets sont les ancêtres du jeu de dés. Un osselet a deux faces arrondies et quatre faces larges, sur lesquelles il est susceptible de s'arrêter après avoir roulé. Il constitue donc une sorte de dé naturel à quatre faces.
Le mot hasard se trouve dans des textes dès 1155, il vient de l'arabe ǎz-zǎhr, en transitant par l'espagnol et signifiait à l'origine « dés » (ou la fleur dessinée sur l'une des faces du dé), à l'instar du mot latin alea (qui a donné « aléatoire » et qui d'ailleurs est le nom d'une collection de jeux chez Ravensburger) qui désignait déjà à la fois le dé, le jeu de dés et le hasard. 
Un grand nombre d'expressions grecques et latines désignent les dés à jouer, notamment les termes alea, tessera, kybos et astragaloi. Du reste, les jeux de dés sont jusqu'à aujourd'hui désignés par un terme signifiant « os » dans nombre de langues, dont le russe (kosti) ou encore le persan (tass).
Dans l'Antiquité, les osselets étaient aussi des amulettes, et ils servaient à la divination. La phrase alea jacta est, c'est-à-dire littéralement « les dés sont jetés», prononcée d'après le chroniqueur Suétone par Jules César lorsqu'il franchit le Rubicon avec ses légions en armes (ce que, suivant la loi romaine, il n'avait pas le droit de faire), illustre l'association ancienne entre dés et destin.
Dés l'antiquité romaine, les dés ont mauvaise presse.
Au Moyen Âge, la réputation des dés et des osselets ne s'améliore pas. Les hommes d'église condamnaient ces instruments servant aux jeux d'argent et à la voyance comme autant d'œuvres du Diable. Ils se référaient à la Bible, tout particulièrement au passage du Nouveau Testament dans lequel les soldats chargés de surveiller la crucifixion de Jésus jouent ses habits au jeu à l'aide de dés ou d'osselets. Cette mauvaise réputation a perduré depuis.

"Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une pour chacun d'eux. Ils prirent aussi sa tunique : c'était une tunique sans couture, d'un seul tissu depuis le haut jusqu'en bas. Ils se dirent donc entre eux : « Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. »
Évangile selon saint Jean, XIX, 23-24


nous avons amené 11 jeux :
SAGRADA / HUNS / RAJAS OF THE GANGES / DICE FORGE / BLUPRINTS /
LAS VEGAS / DICE STARS/ MISSION PAS POSSIBLE / STRIKE ou IMPACT/
RORY'S STORY CUBES / COMMENT J'AI ADOPTE UN GNOU
les mécanismes sont variés, l'idée étant de montrer des jeux que l'on aime bien, mais aussi originaux pour prouver qu'il y a une vie pour les dés en dehors des classiques jeux de parcours type "petits chevaux".
nous avons choisi des jeux :
-pas trop difficiles : poids pas trop élevé
le chiffre après le pays et la date (note sur 5) est le poids (classement établi par le site de référence BGG) c'est à dire le niveau de difficulté du jeu.
-pas trop longs : d'une durée moyenne de partie de 3/4 h
-qui se jouent très bien quelque soit le nombre de joueurs, en particulier à 2.
certains ont même un mode solo (6/11).

PRESENTATIONS VIDEO DES JEUX LIENS EN BAS

-RAJAS OF THE GANGES
de Inga et Markus Brand chez HUCH (Allemagne / 2017) 2,9 / 5

2 à 4 joueurs  pour une grosse heure de jeu
Ce très beau jeu au design affirmé de pose d'ouvriers et de pose de tuiles utilise de très beaux et grands dés transparents comme ressource principale. La mécanique est bien huilée, le jeu est fluide, la joueuse n'est jamais bloquée.
Les auteurs reconnus ont quelques heures de vol et succès derrière eux (4 spiel) ...
A noter le très original mécanisme qui déclenche la fin de partie : les marqueurs d'un joueur sur les deux pistes de score (argent et gloire, se trouvant autour du plateau et tournant en sens inverse l'une de l'autre) doivent se croiser !

-HUNS
chez LA BOITE DE JEU (France / 2018) 2,3 / 5

1 à 4 joueurs pour 3/4 H de jeu
Encore de beaux gros dés gravés pour un jeu charnu mixant du draft, de la gestion de ressources, de la collection et de la gestion de cartes à effet avec de la combo.
Le matériel est de très bonne qualité (les dés sont particulièrement agréables à manipuler), les illustrations sont impeccables (sur les cartes comme sur les plateaux individuels), le livret de règles est parfait. Les mécanismes éprouvés réassemblés avec minutie confèrent à ce jeu la petite étincelle d'originalité qui fait son intérêt.
Bref, un jeu malin, bien calibré, aisé à prendre en main, avec de l'interaction et de la tension, ou tout roule à la perfection et ou on s'amuse !
Et en plus on adore le visuel dépouillé de la boite, avec cette couleur claire et un seul élément visuel, une boite qui se voit sur une étagère, un parti pris original.

-SAGRADA
chez FLOODGATE GAMES (Canada / 2017) 1,9 / 5

1 à 4 joueurs pour 3/4 H de jeu
Alors voilà le jeu qui a voulu être copié par AZUL SINTRA...mais qui est bien meilleur !
Vous allez réaliser les vitraux de la fameuse cathédrale barcelonnaise de Gaudi la Sagrada Familia, en utilisant de jolis petits dés transparents comme des morceaux de verre...
A chaque tour les joueuses vont drafter les dés, puis les placer dans leur patron en utilisant quelques outils, pour réaliser des combos de dés ou des motifs particuliers.
Matériel impeccable, magnifiques plateaux individuels, les règles tiennent sur un feuillet, un puzzle / casse tête qui tient en haleine pour un résultat qui en jette ! Une vraie réussite que ce jeu atypique et soigné, à l'esthétique étudiée : indispensable dans toute ludothèque de bon gout, il mérite son succès.
A noter qu'une extension "6 joueurs" avec plein d'accessoires est sortie, et qu'une série d'extensions  Sagrada: The Great Facades en 3 parties va sortir : Passion, Life, and Glory (soit passion, vie et gloire).

-DICE FORGE
de Régis BONNESSEE chez LIBELLUD (France / 2017) 1,9 / 5

1 à 4 joueurs pour 3/4 H de jeu
Alors voilà le jeu de dés ultime, le mécanisme que l'on a rêvé : le DICE CRAFTING,
le jeu ou l'on peut fabriquer ses propres dés !
Vous allez pouvoir acheter des faces et customiser vos (deux) dés dans ce jeu de gestion de ressources avec un peu de gestion de cartes.
Grace à eux, vous allez acheter ces cartes qui vont vous donner des bonus pendant la partie et vous rapporter des points de victoire à la fin.
Effet waouh assuré quand le jeu atterrit sur la table : la boite est bourrée de matériel, tout est beau et bien pensé (le bassin dans lequel se range les faces de dés avec son élastique), la qualité des composants est exceptionnelle, le design des dés relève de la prouesse technique, les règles tiennent sur une feuille, c'est juste parfait.
Au fait, l'auteur est aussi le patron de LIBELLUD.
Et en plus on adore le visuel dépouillé de la boite, avec cette couleur claire et un seul élément visuel, et un effet mat / brillant, un jeu qui tranche sur une étagère, comme le fait aussi HUNS qui lui est postérieur.

-LAS VEGAS
de R. DORN chez RAVENSBURGER coll. ALEA (Allemagne / 2012) 1,2 / 5

2 à 5 joueurs pour 1/2 H de jeu
Vous allez jeter vos 8 dés et placer tous ceux de la même valeur sur un casino pour remporter des billets de banque. Mais attention, c'est le nombre de dés posés qui va compter, pas leur valeur !
Un jeu de placement de dés pur et dur, très tactique qui vous demandera de l'opportunisme. Un jeu dont l'idée de base est redoutablement maligne.
Ce jeu d'un de nos auteurs préférés est réédité régulièrement, il vient d'être relooké (une boite plus petite ce qui est une bonne chose, la boite "alea"était pleine de vide) et avait été nommé au spiel en son temps et pas primé, mais c'est pas grave, on l'aime beaucoup.
Il possède la particularité de pouvoir se jouer à 5, ce qui est peu courant.
Il se trimballe facilement en voyage, il suffit d'emmener juste les dés et les billets en fait. Il s'explique en 5 mn et peut être joué par toute la famille...

-BLUEPRINTS
de Yves TOURIGNY chez Z-MAN (Canada / 2013) 1,7 / 5

2 à 4 joueurs pour 1/2 H de jeu
Un jeu de réalisation de motif avec contrainte, comme SAGRADA, mais en 3D.
De très beaux dés vont être les matériaux (une couleur de dé = un type de matière) qui vont vous servir à construire vos immeubles (un immeuble = une carte sur laquelle vous allez poser vos dés, avec un plan et une vue en perspective) et ainsi pouvoir être reconnu comme le meilleur architecte.
Chaque sorte de matière va vous donner des points de victoire de façon différente.
Un vrai jeu avec du hasard ou on roule les dés. Ceci dit, on est rarement bloqué car à aucun moment on est obligé de respecter le plan.
Mais là ou c'est le bonheur c'est que l'on va pouvoir empiler plein de dés, et ça, c'est le rêve ! Un jeu avec du fun dedans...
Le nom "blueprints" fait allusion aux plans : les fameux "bleus" d'architecte.
Yves TOURIGNY est aussi l'auteur du très bon jeu "le passage du nord ouest".

-MISSION PAS POSSIBLE chez RENEGADE (USA / 2015) 1,7 / 5
1 à 6 joueurs pour 10 mn (un jeu en temps réel)
Tout est dit avec le slogan sur le couvercle de la VO :
" ce jeu s'auto-détruira au bout de 10 mn".
Ce jeu consiste à lancer des jeux par brouettes entières pour réaliser seul ou en coopération avec les autres joueurs des combinaisons de dés de couleur ou de valeur, voire les deux en même temps, et parfois en 3D avec des empilements...
Comme à BLUEPRINTS, vous posez vos dés sur des cartes. Le nombre de cartes à remplir dépend du niveau de difficulté que vous avez choisi. De toute façon, vous n'avez que 10 mn pour compléter toutes vos cartes.
C'est frénétique, c'est drôle, c'est épuisant, c'est addictif.
A noter que la version française n'est sortie "qu'en" 2017 et que pour une raison qui nous échappe le titre originel, FUSE (fusible), élégant et percutant, qui avait été conservé pour les autres localisations a été changé ici en cet horrible titre à rallonge "pas possible" à mémoriser.

-DICE STARS
de B. CATHALA et L. MONTBLANC chez MATAGOT (FRANCE / 2016) 1,3/5

1 à 4 joueurs pour une petite demie heure de jeu
Voilà un représentant de la catégorie reine en ce moment dans le domaine des jeux avec des dés, j'ai cité  le "roll n'write" ou "jeu à cocher". C'est à dire qu'il fait partie de la même famille que le yam ou le yatzhee. Il en existe des tonnes, et il en sort régulièrement, ce qui est une aubaine si vous aimez ce type de jeu.
Celui-ci est loin d'être un des pires, ni un des plus compliqués, il est donc idéal pour s'initier à ce type de jeu. 
Son originalité vient des étoiles qui lui confèrent en plus un petit coté "stop ou encore" (prise de risque). Ces étoiles permettent de doubler certains scores, mais si vous n'en avez pas assez, alors votre score tombe à...zéro !
L'intérêt de ce type de jeu, c'est qu'il s'explique vite, s'installe et se joue vite, nécessite peu de place pour jouer, et se trimballe facilement en voyage. Il faut toujours en glisser un dans son sac ou sa  valise ! Et là DICE STARS est idéal, car il est vendu avec un très joli petit sachet en velours dans lequel on peut ranger les dés  et des feuilles de score.
En plus, son auteur a raflé le spiel avec KINGDOMINO.
Si vous ne trouvez pas DICE STARS, nous vous conseillons QWIXX ou ENCORE, de très bons jeux avec des cases à cocher. Ou, en plus graphique, les deux très sympa RAILROAD INK dans lesquels vous devez dessiner un réseau de chemin de fer.

-STRIKE / IMPACT : BATTLE OF ELEMENTS
chez RAVENSBURGER (Allemagne / 2012 et 2018) 1 / 5

de 2 à 4 joueurs pour 1/4 H de jeu
Deux jeux "stop ou encore" à élimination directe pour le prix d'un : IMPACT étant une version avancée de STRIKE dans une plus petite boite.
Les deux boites servent de piste pour lancer les dés, l'intérieur en plastique étant moulé en forme d'arène, et recouvert d'un petit tapis en mousse pour augmenter l'élasticité, donc le rebond des dés.
Le but du jeu est d'éliminer les autres joueurs en prenant leurs dés. Il va falloir pour cela obtenir les mêmes faces sur plusieurs dés, en les faisant s'entrechoquer dans l'arène.
A votre tour, vous pouvez jeter autant de dés que vous voulez (un par un), mais si vous récupérez des dés, votre tour est fini. Une face par dé est éliminatoire : le dé est alors retiré du jeu. Si vous récupérez tous les dés de l'arène (strike ou big bang) , le joueur suivant va devoir lancer tous ses dés en même temps dans l'arène (all in).
Pour IMPACT les faces des dés représentent des éléments (orage, ouragan, marais,etc) qui ont des pouvoirs. Au début de la partie on va en tirer un dont l'effet va s'appliquer en permanence.
Le matériel est très bien, les petites arènes sont super, les dés sont de qualité. Le tout est à ranger dans  la catégorie "jeu d'apéro" addictif. On enchaine les parties sans s'en rendre compte, en essayant de faire des effets pour obtenir les bonnes faces de dés...
On est fans.

-RORY'S STORY CUBES
chez CREATIVITY HUB (Grande Bretagne / 2005) 1,1 / 5

de 1 à 12 joueurs pour une durée de 5 mn par joueur
Il s'agit d'un jeu narratif. 
Une boite de base comprend 9 dés avec des dessins gravé dessus, soit 54 visuels.
La gamme est très riche :
-4 boites de base
-3 sets de base surdimensionnés
-des blisters sous licence de 9 dés :
Dr Who, Batman, Looney tunes, Scooby Doo, Moomin, Adventure time.
-une quinzaine de sets additionnels thématiques de 3 dés :
préhistoire, médical, animalia, enchanté, sport, terreur, etc.
Il s'agit plutôt d'un "générateur aléatoire d'histoire" que d'un jeu à proprement parler.
A votre tour, vous allez jeter tous les dés et construire une histoire cohérente en les utilisant tous dans votre récit. Lorsque tout le monde est passé, il est possible de voter pour la meilleure histoire.
Un classique présent dans toutes les ludothèques, fonctionne très bien avec tous les publics, particulièrement les enfants.

-COMMENT J'AI ADOPTE UN GNOU (France / 2014) 1 / 5
chez LE DROIT DE PERDRE

de 2 à 8 joueurs pour durée de 1/4 H
Un autre jeu narratif, mais avec des mots et phrases (en français) cette fois, gravés sur des dés en bois, ce qui est à souligner car pour tous les jeux précédents, nous avons des dés en plastique.
A son tour, la joueuse lance deux dés numérotés pour choisir un thème sur une fiche.
Ensuite on va utiliser tous les dés et les utiliser dans l'ordre des couleurs du plus clair au plus foncé pour raconter notre histoire : chaque dé propose des bouts de phrase...
Les autres joueurs peuvent nous interrompre avec le dé noir, qui nous oblige à adapter notre récit.
A la fin on peut scorer des points attribués par des jets de dés, ce qui est du grand n'importe quoi, mais en fait comme dans tout bon party game, le score on s'en fiche.
Une variante "comment j'ai adopté un dragon" est sortie en 2016.

Publié dans jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article