clip clip hourrah # 11

Publié le par martine chiorino

clip clip hourrah # 11

Le célèbre clip "Somebody that I used to know”du musicien australien d'origine belge GOTYE (prononcer Gautier, de son vrai nom Wouter De Backer) sorti en 2011 a mis le body painting sous le feu des projecteurs.

Le chanteur Gotye, en collaboration avec la chanteuse néo-zélandaise Kimbra, sort "Somebody that I used to know” sur l'album "Making Mirrors", titre qui raconte avec brio (et un peu de cruauté) les derniers temps de sa relation amoureuse et sa rupture.

La chanson sera sacrée « enregistrement de l'année » lors de la 55e cérémonie des Grammys, en février 2013. Le trophée est remis à Gotye par Prince.
En mai 2013, les medias annoncent que le titre
est inspiré d'une autre oeuvre : dès avril 2012, dans un entretien pour Billboard, Gotye a reconnu avoir utilisé l'introduction du morceau Seville de Luiz Bonfá (1967). Il donnera d'ailleurs une partie de ses royalties à la famille du musicien brésilien décédé en 2001.

La série télévisée Glee reprend la chanson dans l'épisode Grand Frère de la saison 3. La chanson est reprise par les personnages de Blaine Anderson (Darren Criss) et Cooper Anderson (Matthew Bomer).
De très nombreuses autres reprises (covers) de cette chanson et parodies du clip ont été mises en ligne sur YouTube par des groupes connus (LP, Within Temptation, Skunk Anansie) ou des amateurs. En combinant plusieurs dizaines de ces vidéos sous la forme d'un remix vidéo mosaïque (procédé parfois appelé «YouTube orchestra»), Gotye crée l'œuvre composite Somebodies, mise en ligne le 12 août 2012.

L'art :
La peinture corporelle ou body-painting est une des premières formes d’expression plastique pratiquée par l'humanité, qui connaît une renaissance à l'époque actuelle.
La peinture corporelle, ressurgie en Occident à l'époque contemporaine, y est devenue objet de création. Art éphémère : le peintre crée une œuvre picturale sur son modèle. Plusieurs festivals lui sont consacrés, dont en France celui d'Epinal.
La peinture corporelle d'aujourd'hui a un but surtout ludique et ornemental. Son caractère spectaculaire en fait une activité événementielle très prisée. De plus, le côté « ni nu, ni habillé » du modèle peint permet une exposition du corps sans que cela choque la pudeur prévalant dans lesdites sociétés : on voit très fréquemment des modèles « habillés » de vêtements en trompe-l’œil.
Dans le clip la peinture murale a été réalisée par l’artiste australien Howard Clark, basé à Melbourne. Elle est inspirée d’une oeuvre réalisée par le père de Gotye, Franck de Backer, qui l’avait faite dans les années 1980. On retrouve d'ailleurs son travail sur la couverture du CD et dans le livret.
Le body painting de Gotye et Kimbra a pris plus de 23 heures. Il a été réalisé par l’artiste australienne de renom Emma Hack une fois la peinture murale terminée.
L'idée est que les corps des deux chanteurs se fondent dans le décor et disparaissent. Puis lorsque Kimbra s'en va et rompt la relation, la peinture quitte son corps.

 

 

Gotye et Emma Hack

Gotye et Emma Hack

Publié dans musique, art, cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article