vernissage en approche !

Publié le par martine chiorino

vernissage en approche !

En fait, c'est tout simplement le street art festival de Grenoble qui est en approche, des tas d'expos ont lieu dans l'agglo, nous avons déjà parlé de celle de Shepard Fairey. (lien en bas)

Au VOG, la salle d'exposition d'art contemporain de la commune de Fontaine, seront présentés des travaux de Robert Proch et Augustine Kofie sous le titre "Graffuturisme".

Vernissage le mardi 28 mai à 18h30

Le Vog accueille l’exposition « Graffuturisme » de Robert Proch, artiste polonais né en 1986 et Augustine Kofie artiste californien né en 1973. Ces deux peintres sont réunis autour du mouvement émergent le « graffuturisme ». Les artistes de cette nouvelle mouvance ont une pratique de rue mais aussi d’atelier. Ils s’intéressent à la gestuelle, l’énergie et la dynamique des formes du « graffiti », en s’émancipant de la lettre et s’inspirent des mouvements cubistes, futuristes ou encore de l’abstraction géométrique.

Cette expo sera assortie de nombreuses évènements annexes
dont un atelier avec le sérial-sérigrapheur COBIE

Rencontre sociétale
avec Jérôme Katz, à la médiathèque Paul Eluard.
jeudi 23 mai 2019 à 18h30,

Inauguration du street art fest :
Mercredi 5 juin à partir de 18h, au musée de l’ancien musée de peinture de Grenoble.

Atelier d'écriture
Mercredi 5 juin de 14h30 à 16h30, pour les après-midi familles au centre social Romain Rolland.
Recueil de paroles et invention de slogans, avec Aurélie Piette / médiathèque Paul Eluard, pour une réalisation d’affiches sérigraphiés avec l’artiste Cobie le 12 juin.

Dévoilement des peintures murales
– Mercredi 19 juin à 19h : rendez-vous sur le parking de la Mairie de Fontaine.
– Mardi 25 juin à 19h : rendez-vous au 60 mail Marcel Cachin

Les mercredis de la maison du temps libre
– Le 12 juin de 14h à 17h : Atelier sérigraphie avec le street-artiste Cobie réalisation d’affiches.
-Le 26 juin de 15h à 18h : Fête de quartier Cachin. Présentation des œuvres réalisées le 12 juin.

Petit concert
Lucas Ravinale et Lou Uberto reprennent les polyphonies du travailleur des champs.
Le répertoire d’Italie du nord traditionnellement féminin et chanté
a capella, est ici emmené vers la danse par un duo de chants et percussions sans territoire. Une transe étrange où rugissent des chants de partisans, de militaires pacifiés, de paysans espiègles
Samedi 29 juin à 18h au Vog

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article