MP#35 jouer avec les mots...

Publié le par martine chiorino

MP#35 jouer avec les mots...

MP pour marque page bien sur !

Comme notre collègue du très bon blog "les libraires se cachent pour mourir" (article et interview en bas) nous sommes fans de Clémentine Mélois, qui a été aussi remarquée par TV5 monde (très bon petit reportage LIEN en bas).

Clémentine Mélois est née en 1980. Son père est sculpteur, sa sœur est marionnettiste. À l’âge de neuf ans, elle gagne le premier prix d’un concours organisé par les éditions Gallimard, et reçoit 365 livres, c'est le début de sa vocation de bibliomane.
Elle étudie à l’ École des beaux-arts de Paris, dans les ateliers de Michel Salsmann et Christian Boltanski. Elle présente son diplôme de fin d'étude dans une boîte de bouquiniste sur les quais de Seine.

Elle se spécialise dans le document imprimé, en particulier le livre d’artiste. Son travail mêle culture pop et culture classique, culture web et histoire de l’art, dans un jeu sur les codes de la photographie et de l’édition.

Depuis 2008, elle enseigne l’édition à l’École supérieure des beaux-arts de Nîmes.
Elle fait partie depuis 2015 de l’équipe de l'émission de France Culture. Elle contribue aux revues Le Tigre, Le Courage, Mon Lapin Quotidien et Vents contraires.
Elle est l’invitée d’honneur de l’Oulipo en 2016. Elle y est cooptée en juin 2017.
Elle vit à Nantes.
Et elle fait des bouquins !

 

son livre de couvertures de livres détournées...

son livre de couvertures de livres détournées...

diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres
diaporama de ses couvertures de livres

diaporama de ses couvertures de livres

À 20 ans, Clémentine Mélois lisait Gestes et opinions du Docteur Faustroll, pataphysicien d’Alfred Jarry et La Disparition de Georges Perec.

Aujourd'hui elle détourne des couvertures de livres, et fait bien d'autres choses, avec humour et constance. Elle a exposé ses couvertures en juin à Nantes pour l'anniversaire de la librairie Durance.
Nous ne saurions trop vous conseiller d'acheter "CENT TITRES" parce que c'est drôle et intelligent, parce qu'elle a une grande culture et un grand sens du non-sens, et parce qu'elle a été adoubée par les gens de Fluide Glacial.

les listes de courses...
les listes de courses...

les listes de courses...

 
"L'humanité se divise en deux catégories : les jeteurs et les gardeurs. C'est de famille."
C'est ainsi que l'écrivain et plasticienne Clémentine Mélois débute "Sinon j'oublie" son livre publié aux éditions Grasset.

Elle s'est cette fois amusée avec une collection de listes de commissions glanées au fil du temps. L'écrivain-plasticienne imagine ce que ces listes cachent et nous propose une collection de courts textes, souvent drôles ou touchants, qui forment une riche et amusante galerie de portraits, et sont présentés en vis à vis de la photo de la liste de courses.
L'auteur de la liste s'exprime à la première personne, révélant comme dans l'éclairage d'un phare un morceau de son existence. Les textes collent à la liste, font échos aux produits listés, mais aussi au support, à l'écriture, à la forme des textes, à leur mise en page, aux ratures... Et parfois elles s'en éloignent complètement, et c'est bien aussi !
Les auteurs des listes ont un prénom, sont de tous âges et de toutes origines sociales. Ils ont des préoccupations, diverses et variées.

"Il suffit d'être attentif et de se promener en regardant par terre. Les bouts de papier qui traînent sont souvent des listes de commission. Personne ne les convoite, il n'y a qu'à se baisser. Comme il y a des coins à champignons, il y a des coins à listes : autour des supermarchés, bien sûr, mais aussi n'importe où ailleurs, et ce sont là les plus belles trouvailles car plus inattendues".
Clémentine Mélois

 

Publié dans lecture, art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article