MP#33 (suite) alison bechdel à suivre 2/3

Publié le par martine chiorino

MP#33 (suite) alison bechdel à suivre 2/3

Alison Bechdel, nous l'avons vu, est l'auteur de la célèbre série de strips "dykes to watch out for", méconnue du grand public, mais elle va connaitre une reconnaissance internationale étendue grâce à son roman graphique Fun Home, chef d'oeuvre da la BD.

Fun Home, sous-titré « Une tragicomédie familiale » (en anglais Fun Home : A Family Tragicomic) est une
BD autobiographique parue en 2006.

L'auteur y raconte son enfance dans les régions rurales de Pennsylvanie aux États-Unis, en mettant l'accent sur sa relation complexe avec son père. Le livre aborde des thèmes très différents comme l'orientation sexuelle, les rôles des deux sexes, le suicide, les conflits familiaux ainsi que la prise des responsabilités et la compréhension de soi-même. L'écriture et l'illustration de Fun Home ont pris sept ans.

Fun Home est un succès à la fois public et critique. Dans la revue du New York Times, Sean Wilsey a qualifié le travail de l'auteur de « remarquable, puisqu'elle a réussi à associer deux genres totalement différents (la bande dessinée et l'autobiographie) et les a amenés dans de nouvelles directions. ». Plusieurs journaux ont défini Fun Home comme l'un des meilleurs livres de l'année 2006, il a même été inclus dans plusieurs listes des meilleurs livres des années 2000. Le livre a également été nommé pour plusieurs prix : celui du National Book Critics Award et pour trois prix Eisner. Une traduction française de Fun Home a été réalisée et publiée en feuilleton dans le quotidien Libération. Le livre a fait partie de la sélection officielle du Festival d'Angoulême et a également fait l'objet de conférences universitaires en France.

Les principaux souvenirs d'Alison Bechdel concernent en effet sa famille, mais traite surtout de sa relation avec son père, Bruce Bechdel. Celui-ci était directeur de services funéraires (le fameux "fun home", pour "funeral home") et professeur d'anglais à l'école de Beech Creek, où Alison et ses frères et sœurs ont grandi. Ces deux professions se retrouvent dans Fun Home à travers les deux thèmes récurrents de la mort et de la littérature.

D'autre part, l'obsession de Bruce Bechdel à restaurer sa maison, à lui redonner un aspect victorien, parsème la bande dessinée. Cet objectif qu'il s'est fixé est lié à son éloignement affectif avec sa famille, qu'il exprime par sa froideur et ses sautes d'humeurs occasionnelles et ses accès de rage violente. Cette distance émotionnelle est liée à ses tendances homosexuelles. Bruce Bechdel a en effet des relations homosexuelles pendant son service à l'armée, avec ses élèves ainsi qu'avec certains de ses étudiants et également avec des amis de la famille et des babysitters. À l'âge de 44 ans, deux semaines après que sa femme eut demandé le divorce, il est heurté par un camion et est tué sur le coup. Bien que les preuves soient équivoques, Alison Bechdel pense que son père a voulu se suicider.

L'histoire traite aussi de la propre lutte d'Alison Bechdel avec son identité sexuelle, aboutissant à la prise de conscience qu'elle est lesbienne et qu'elle doit en faire accepter l'idée à ses parents. Elle révèle ainsi à ses parents son homosexualité dans une lettre qui ne contient que l'assertion laconique « Je suis une lesbienne » (« I am a lesbian »). L'autobiographie examine ouvertement son développement sexuel.
À plusieurs reprises dans le livre, Alison Bechdel se pose la question de savoir si sa décision de révéler son homosexualité avait été une des raisons du suicide de son père.

 

Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article