festival : le cabaret frappé dévoile sa prog' !

Publié le par martine chiorino

festival : le cabaret frappé dévoile sa prog' !

LE CABARET FRAPPE  le festival grenoblois de l'été commence à dévoiler sa programmation, voici donc ce que l'on sait à l'heure actuelle des artistes qui seront présents, une liste non exhaustive et non définitive, et sans les dates, mais cela  donne un avant gout de ce que  l'on aura à se mettre sous la dent, avec nos conseils   :

Altın Gün :  basé à Amsterdam, Altın Gün « Age d’or », groupe psyché-pop turc, est le projet du  bassiste Jasper Verhulst, qui accompagne aussi son compatriote Jacco Gardner (auteur de deux albums dans une même veine pop-psyché).

Arash Sarkechik  : artiste grenoblois au long CV (emzel café, pan,...), joue dans l'indispensable B.U.S., il vient de sortir son album de chanson dite française, et jouera à domicile ! ne le ratez pas !
pour en savoir plus lien en bas

Cabadzi : groupe nantais bien connu, à la lisière du hip hop et de l’électro, Cabadzi rime avec drôle de poésie et a utilisé les dialogues du cinéaste Bertrand Blier comme "un dictionnaire" dans lequel il a pioché à l’envie pour ce projet.

Flèche Love : n’est pas du genre à passer inaperçue. Amina, l'ancienne voix rauque et puissante de Kadebostany, montre aujourd'hui son projet solo novateur.

Gnawa diffusion : retour d'un groupe majeur de la scène grenobloise, créé autour d'Amazigh Kateb, fils de l'écrivain algérien Kateb Yacine, qui nous a enchantées pendant les années 90.
A coup sur le concert évènement du festival !

Gunwood :   la surprise du festival, passé sous les radars leur premier album très americana a été financé par crowdfunding : de l’Irlande à l’Ouest américain, du rock au blues, du folk à la country, un voyage musical aux inspirations multiples.

H-BURNS :  un des artistes régionaux majeurs, qualité d'écriture et charisme, un folk pop plein d'esprit déjà distillé sur 6 albums, notre concert obligé !
pour en savoir plus lien en bas

Kazy Lambist : le producteur montpellierain sur scène : ambiances et teintures de musique à la Bonobo, mélodies synthétiques planantes et un timbre tout aussi sensuel.

KOKOKO! : groupe de musiciens et d’artistes plasticiens formé à Kinshasa réinvente la musique électronique avec des instruments de récupération : des guitares à une corde, une batterie faite à partir d’une machine à écrire, ou une harpe bricolée avec un volant de voiture...
on pense justement à staff benda bilili.
 le concert ou il faudra se montrer, ils ont fait le buzz partout.

Pelouse  : est un concentré de musiques acoustiques et électroniques, un pont entre le rock indépendant et la chanson contemporaine sur des textes de Xavier Machault qui naviguent entre récits noirs et accès surréalistes.
déjà vus sur scène, et ça le fait !

Sandra Nkaké :  des chansons comme un cri de liberté auprès d’un public toujours plus nombreux, élue "révélation instrumentale française de l’année " aux Victoires du jazz 2012.

SEUN KUTI & Egypt 80 :  Seun Kuti est le plus jeune fils de Fela Kuti, il commence à jouer dans l'orchestre de son père, Egypt 80, comme choriste à l'âge de 9 ans. Il prend la relève de son père après son décès en 1997 et dirige actuellement l'orchestre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article