en approche : FESTIVAL de CINEMA au 102

Publié le par martine chiorino

en approche : FESTIVAL de CINEMA au 102
en approche : FESTIVAL de CINEMA au 102

STÉRÉOGRAMME PASSIONATA

Vendredi 6 avril et Samedi 7 Avril

102 rue d'Alembert à Grenoble

« C’est vrai. On louche souvent sur l’image, cédée, volée, copiée, mélangée… Argentique ou numérique, aucun répit. L’apocalypse s’abat. Brûlons vos rétines ».

Comme nous avions bien envie d’une petite douche printanière d’images en mouvement, alors on s’est dit qu’on allait inviter nos comparses qui font eux aussi des programmations indépendantes dans d’autres cités avoisinantes et faire un festival !

Alors Stéréogramme Passionata c’est le mélange d’envies de 5 collectifs de programmation : Gran Lux (Saint-Étienne), Météorites (Lyon), Le Spoutnik (Genève), Vidéodromes 2 (Marseille) et Artoung! (Grenoble).
Venez ! Mirez les cinémas d’azimuteurs passionnés.

___________________________________________________________

Vendredi 6 Avril à 20h30 4/5€ au choix

MAGAZINE ÉLARGI
- Häxan (la sorcelerie à travers les ages) de Benjamin Christensen Sw / 1922 / 35mm / 76'
- Foundfootage du Spoutnik Ch / 2016 / 35 mm / 6’
- La Verifica Incerta de Gianfranco Baruchello It / 1964 / 16 mm / 32'
- Sandwich Congolais Technicolor proposé par le Gran Lux & le Fonds d’archives Podolski Fr / 2018 / 16 mm / 20’
- Le Tempestaire de Jean Epstein Fr /1947 / 16 mm / 23’

___________________________________________________________

Samedi 7 Avril de 16h à minuit 4/5€ au choix
MULTIPLEXINEMA

18 films - 6 séances - 3 performance - 305 minutes - Un jeu - Gouter - Boire - Voire - Manger - Parler

Séance Slide Motion (41')
- L’Archange Gabriel & madame l’Oye de Jiri Trnka  Cz / 1964 / 16 mm / 23’
- La Main de Jiri Trnka  Cz / 1965 / 16 mm / 19’
Jiří Trnka, c’est l’autre maitre de l’animation Tchèque. Tout aussi talentueux mais moins reconnu que son compatriote Švankmajer, ses marionnettes sont à redécouvrir à travers deux œuvres incontournables : « L’Archange Gabriel » et son moine concupiscent ainsi que « La Main », allégorie à peine voilée des rapports entre art et totalitarisme.
- Thanks for Watching de Yoann Demoz  Fr / 2016 / num. / 9’
Un clip-abîmes des groupement moderne de sociabilité... Solitude et Slap

Séance Memoria (60')
- Toute la mémoire du monde d’Alain Resnais  Fr / 1956 / 16 mm / 21’
- Hôtel des Invalides de Georges Franju  Fr / 1951 / 16 mm / 22’
D’un côté Resnais qui se fait ethnologue en promenant sa caméra dans la Bibliothèque Nationale, de l’autre Franju qui s’appuie sur ses images de l’Hotel des Invalides pour livrer un réquisitoire contre la guerre, en commun la même volonté de questionner la mémoire. Deux monuments, littéralement.
- Furor de Salomé Laloux Bard  Bl / 2012 / num. / 17’
Serge est comédien. Enfant de la République Démocratique du Congo, il devient soldat durant la guerre entre 1997 et 2001. L’invocation de son enfance se confond dans la fureur d’un jeu théâtral où la réalité devient fiction.
 
Séance Fiction (52')
- Le Grand Méliès de Georges Franju  Fr / 1952 / 16 mm / 31’
- Ils attrapèrent le bac de Carl Theodor Dreyer  Dk / 1948 / 16 mm / 41'
Splendeurs et misères d’un amuseur de génie : la vie de Méliès interprétée par son propre fils.
Un jour, Dreyer réalisa un film pour la sécurité routière. Cette affirmation suffirait par son étrangeté mais nous rajouterons qu’il s’y trouve une inquiétante course-poursuite.

Séance Pink Splash Production (21')
- Évasion Expresse de Françis Masse  Fr / 1973 / 16 mm / 4’
Dans son compte rendu du festival de Grenoble 1974, un critique d'Art-vivant définit le style d'« Évasion expresse » de « graphisme assez Crumbien » et d'humour « splendidement noir ».
- Oiseau de nuit de Bernard Palacios  Fr / 1975 / 16 mm / 9’
Un oiseau-femme peut changer votre vie de bureaucrate.
- Ad vitam æternam de Gilles M Baur  Fr / 1975 / 16mm / 8’
Un film d'animation traitant la réincarnation d'une manière humoristique.

Séance Massif (27')
- Par des voies si étroites de Vincent Sorrel  Fr / 1995 / 16 mm / 16’
150 vaches sont menées par 3 hommes, filmés par une Bolex et son cavalier.
- La Grande Ruine de Gaëlle Rouard  Fr / 1998-2008 / 2x16mm  / 11'
Dès lors nous ne marchâmes plus que sur des neiges, souvent très difficiles,
dont les vagues noires rendaient un son sourd, et dans la lenteur avec laquelle elles semblaient se mouvoir,
un bouc sombre s'élevait de leur abîme, leur mordait les jambes et les contraignait à se faire bien vite remonter.

Séance Interdite (54')
- Daily Train Loops de Coxa Plana  Fr / 2018 / 16 mm / 30'
Petite projection privée interdite au publique des films trouvés quelque part.
- Faut pas délirer de Lucrecia et Lewis  Fr / 2018 / 16 mm / 14’
Quelques jours pour exhumer des Images dans les Archives du Meuble Jaune, avec l’enjeu de découvrir le projocoptère comme unique outil. Émergence du sous-conscient photogrammique.
- L’esthétique de la suggestion n°3 d’Élisa Guttoc  Fr / 2018 / voix / 10'
Une exploration des possibilités plus ou moins obscure du cinéma.
 
Performances
- Quelques minutes de soleil après minuit de Xavier Q  Fr / 16mm / 30'
Un univers sur le fil, entre rêve et réalité, intime et chaos. Pellicule allumeuse, sauvage et passagère. Saturation des flux. Suspension, silence fragile. Les flashs se réveillent, la mécanique hurle.
Nos rétines deviennent infidèles et se laissent noyer dans un pur éphémère.
- Salle hors-sac de Riojim Fr / 16mm / 20'
Quand il fait nuit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article