visite d'expo : chifoumi !

Publié le par martine chiorino

ce dernier week-end a été studieux : le samedi petite tournée des (très bonnes) expositions visibles en ce moment sur l'agglo...dont Mathias Poisson déjà chroniqué ici...

et là c'est un reportage sur "chifoumi" à la galerie SPACEJUNK de GRENOBLE qui propose du 2 février au 31 mars une expo collective intitulée
CAILLOU-PAPIER-CISEAUX
cette jolie exposition tour à tour amusante, aérienne, ludique et maline montre des travaux de Hirotoshi Ito, Mademoiselle Maurice et Bullitt Ballabeni.

DIAPORAMA PLUS BAS

le caillou c'est Hirotoshi Ito, artiste japonais né en 1958 réalise de petites pièces minutieuses en transformant des galets : il peut donner l'illusion que la pierre est devenue souple comme le cuir d'un porte monnaie ou peut se trancher comme un saucisson !
Hirotoshi Ito, issu d'une famille de tailleurs de pierre (métier qu'il exerce toujours au quotidien avec son père) possède une indubitable habileté qu'il met auuu serviec de ses créations à la fois pleines d'humour et dérangeantes : quoi de plus banal qu''un saucisson ou une bourse zippée ? on croit qu'on connait, mais en fait... non !
une vraie découverte pour nous : quel plaisir !
FILM "Pleasure of Paradox, The Fine Stone" PLUS BAS

le papier c'est Mademoiselle Maurice, street artiste française (et même rhône-alpine) de 29 ans publiée dans un très joli petit ouvrage bien documenté et pas cher (vivement recommandé) chez nos amis (et voisins de SPACEJUNK) de critères édition / galerie NUNC.
vivant à
Tokyo, après la catastrophe du 11 mars 2011 de Fukushima, elle décide de commencer à composer ses œuvres plastiques et urbaines éphémères en papier (origami) : elle s’appuie sur la légende des 1000 grues originaire du Japon, qui raconte que si l’on plie mille grues en papier dans l'année, retenues ensemble par un lien, on peut voir son vœu de santé, de longévité, d'amour ou de bonheur exaucé.
la guirlande des 1 000 grues est devenue un symbole mondial de paix et les gens peuvent en laisser dans les temples ou jardins de prières, notamment à Hiroshima depuis l'histoire de Sadako Sasaki, petite fille morte d'irradiation après le bombardement d’Hiroshima.
une grande oeuvre in situ exposée, et des photos de ses installations en extérieur, légèreté et poésie : comment ne pas être sous le charme !

les ciseaux c'est Bullitt Ballabeni, sculpteur né en 1978 qui vit à Lyon.
il a réalisé sur commande les pièces "ciseaux" en utilisant comme à son habitude des éléments métalliques en leur redonnant une nouvelle existence.
des pièces travaillées pour un travail qui interroge, un peu plus grave voire profond que les deux précédents, mais tout aussi esthétique.

 

visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
visite d'expo : chifoumi !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article