(jeu#22) le seigneur des totaux...

Publié le par martine chiorino

ETHNOS  (un jeu un peu passé sous le radar) revient en lumière avec son apparition sur la liste des "golden geek awards" 2017 décernés ce mois de mars : il est 3ème dans la catégorie"jeux de cartes".

liens VIDEOS Tric Trac PLUS BAS

C'est un jeu de l'auteur italien PAOLO MORI (LIBERTALIA, DOGS OF WAR, AUGUSTUS, UNUSUAL SUSPECTS,...) illustré par le grand JOHN HOWE.
Né au Canada, cet illustrateur de renom a été formé en France, à l'école des arts décoratifs de Strasbourg, et vit en Suisse. Spécialiste de Tolkien, auteur d'ouvrages comme "dessiner la fantasy", il a été directeur artistique des deux trilogies filmiques de Peter Jackson : "le hobbit" et "le seigneur des anneaux", a travaillé sur le jeu MAGIC, et a illustré pléthore de jeux sur le thème du seigneur des anneaux. Il a été exposé de nombreuses fois, en particulier en France.

Ce jeu localisé en France par EDGE a été édité à l'origine par le spécialiste du kiloplastique CMON (ex CoolMiniOrNot) célèbre entreprise de jeux de société et de figurines basée à Hong Kong, connue pour ses campagnes de financement remarquables sur KS (environ 40 000 000 $ récoltés depuis 2012) et -surtout- pour la grande qualité de ses jeux parmi lesquels on retrouve des hits tels que : RISING SUN, ZOMBICIDE, RUMS AND BONES.

et là, pour cette fois, ce n'est ni un jeu à figurines, ni même un KS !

ETHNOS est un jeu de cartes et de contrôle de territoires qui sort de l'ordinaire.
Dans la boite on trouve un grand plateau de jeu représentant une ile avec 6 territoires, de jolis jetons en plastique (qualité CMON), des cartes de peuples (12 peuples en 6 couleurs correspondant aux territoires) et de dragon, des plateaux ou jetons spéciaux pour certains peuples, et des jetons territoires bonus .

pour 2 à 6 joueurs et une durée de 45 mn à 1 H

alors, comment ça marche?
A chaque partie, 6 peuples (ondins, minotaures, géants, etc.) sont choisis parmi les 12 et les cartes correspondantes sont mélangées ensemble pour constituer une pioche, avec un marché à coté qui sera alimenté par les cartes défaussées par les joueurs.
Les dragons sont intégrés dans la bas de la pioche, ils servent à déclencher la fin de manche.
Chaque joueur va se constituer en piochant une main de cartes grâce à laquelle il va poser ses jetons sur un territoire, en faisant des paquets de cartes (groupes de créatures) soit de même couleur (auquel cas c'est la carte du dessus qui va déterminer qui est le peuple leader), soit du même peuple (auquel cas c'est la couleur de la carte du dessus qui va déterminer sur quel territoire jouer) .
Le nombre de cartes minimum du paquet va dépendre du nombre de jetons que possède déjà le joueur sur le plateau : plus vous êtes présent dans le territoire, plus vos créatures devront être nombreuses dans le groupe.
Toutes les cartes inutilisées sont ensuite posées dans le marché, le joueur ne peut rien conserver en main, sauf effet de peuple.
En effet, chaque peuple (type de créature) possède un pouvoir particulier, par exemple les elfes permettent de garder des cartes en main, les centaures permettent de jouer immédiatement un deuxième groupe, etc.
A chaque fin de manche ou "âge"(2 ou 3 : leur nombre dépend du nombre de joueurs), on va regarder qui est majoritaire dans chaque territoire et ce joueur va obtenir les points de victoire (PV) correspondants, qui varient à chaque partie en fonction des jetons bonus tirés au sort.
D'autres PV sont attribués en cours ou en fin de partie grâce entre autres aux paquets de cartes constitués par les joueurs : plus ils sont gros, plus ils rapportent de points !
Une des subtilités du jeu est donc que l'on peut très bien faire des paquets de cartes sans poser de jeton territoire, uniquement pour avoir des PV à la fin de la partie.

et ça vaut quoi ?
Déjà, soulignons le parti pris graphique poussé qui donne un aspect mature et classique au jeu, la question des illustrations "colorées, rondouillardes et rigolotes" trop gnangnans pour les adultes ayant été débattue ici et ailleurs, nous n'allons pas refaire le débat, mais perso je trouve ça reposant -et classe.
Là, c'est -excusez du peu -John Howe : amis de Tolkien, fans du seigneur des anneaux, vous serez en terrain connu !
A souligner le livret de règles clair et abondamment illustré.
Le reste du matériel est de très bonne qualité (c'est CMON !) avec un léger bémol sur les cartes, qui auraient pu avoir un meilleur fini, rien de méchant.
En ce qui concerne le jeu, nous n'étions pas convaincus à sa sortie, mais en fait c'est un jeu prenant, sous ses dehors (vaguement de loin dans le brouillard) aventuriers du rail (piles de cartes) il est d'une clarté et d'une efficacité rare, les tours s'enchainent rapidement, le jeu est fluide, bien rythmé et les règles sont claires et simples à comprendre.
Le seul bémol serait le hasard sur le choix des peuples, car certaines "associations" fonctionnent à l'évidence mieux que d'autres, mais en fait il vous suffit de choisir vos peuples de départ et le tour est joué : tous sont intéressants !.
Bref il fait maintenant partie de notre ludothèque et on le sort avec plaisir, il est parfait pour des parties type"gateway"et fonctionne bien quelque soit le nombre de joueurs.

(jeu#22) le seigneur des totaux...
(jeu#22) le seigneur des totaux...
(jeu#22) le seigneur des totaux...

Publié dans jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article