en approche et clip clip hourrah # 4

Publié le par martine chiorino

vu aux récentes victoires de la musique EDDY DE PRETTO était en lice pour le trophée "révélation scène", qu'il n'a pas eu : faute de goût pour une cérémonie dont le palmarès cette année n'est pas pire avec les 3 trophées d'Orelsan et ceux de MC Solaar, Charlotte Gainsbourg, Dominique Dalcan et Shaka Ponk...et Etienne Daho...

repéré depuis deux ans grâce à des concerts très impressionnants (bar en trans', prix des ïnouis au printemps de Bourges, lauréat des inRocKs Lab 2016) où il est accompagné par une unique bande-son enregistrée et un batteur live (ce qui lui a valu sa nomination vendredi aux victoires de la musique) EDDY DE PRETTO a publié en octobre 2017 l'EP 4 titres "kid" ou on trouve le titre éponyme.

CLIP PLUS BAS

son premier album "cure" sort dans un mois (2 mars) et sera à coup sur un évènement marquant du paysage sonore français, sortie suivie d'une tournée d'envergure  (des Cigale, plusieurs Olympia)

24 ans, originaire de Créteil en banlieue parisienne, EDDY DE PRETTO nous livre quelque chose entre rap et chanson à texte, un genre de Stromae en plus dark mixé avec du Jean Guidoni des grandes années...
car bien qu'il se défende de devenir "le gay qui chante", impossible de ne pas voir (texte de "fête de trop") qu'il est tout sauf straight et savourer sa mise à mal des stéréotypes de genre dans un texte comme "kid".
un texte râpeux et exigeant qui évoque comme un écho malicieux et trash le poème "if" de Rudyard Kipling (tu seras un homme mon fils) : il explique qu’il cherche à interroger la masculinité et l’hyper-virilité qui ont constitué une part de son éducation.

vous pouvez aussi lire :
le jeudi 8 février, Eddy de Pretto faisait l'objet du grand portrait de Libération
(lien ci-dessous)

Publié dans musique, cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Alors là, je commente en direct ... je viens de le découvrir (la play liste de France Inter n'est pas complètement nulle), et de chercher ses autres chansons. Et je suis d'accord avec toi, c'est une vraie découverte.
Répondre