marque page # 17

Publié le par martine chiorino

en ce mois anniversaire du massacre du métro Charonne à Paris, évènement hélas peu à peu perdu dans les brumes de l'histoire,  c'est le moment de se replonger dans

DANS L'OMBRE DE CHARONNE de Désirée et Alain FRAPPIER (2012)

cette superbe BD retrace ce qui a amené au massacre de Charonne (station de métro parisienne) dans les 60's, en pleine guerre d'Algérie, à la fin d'une manif sauvagement réprimée par la police (9 morts, plus de 250 blessés)

VOIR TRACT PLUS BAS .

la veille, l'OAS (Organisation Armée Secrète, partisans de l'Algérie française, droite dure voire extrême, ) avait réalisé plusieurs attentats à la bombe, ce qui a mené les militants dans la rue.
cet évènement a été un vrai choc à l'époque, et, venant après le massacre des manifestants algériens de 1961, a conduit à s'interroger sur les pratiques de maintien de l'ordre en France...
le récit est basé sur les souvenirs d'une des rescapées, Maryse, qui, à l'époque, était une lycéenne engagée.
il faut se souvenir qu'à l'époque, l'esprit de la résistance était encore bien vivace : cela ne faisait même pas 20 ans que la guerre était finie !

une reconstitution historique vivante et précise, bien documentée de façon sérieuse, détaillée sans être trop pesante : la grande histoire vue par la petite histoire...
graphisme sympa, adéquat au propos.
une réussite dans ce domaine particulier du "doc historique BD", réalisée par un couple d'auteurs dont on apprécie la rigueur, l'humanité, la simplicité et le sérieux.
(et en plus ils sont captivants en rencontre : j'ai eu la chance d'assister à une de leurs conférences au salon du livre de Grenoble)

vous pouvez aussi lire en BD :
-sur la thématique de la guerre d'Algérie et ses conséquences, à recommander également "st laurent des arabes"
-un autre ouvrage militant (1er tome de l'histoire) des même auteurs
sur la chute d'Allende  au chili "Là où se termine la terre", gros succès critique et public, paru en 2017.

marque page # 17
marque page # 17

Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci de rappeler ce souvenir. On ne doit pas oublier. Et leur rendre hommage.
Répondre