marque page # 11

Publié le par martine chiorino

(bd) le  plus beau MANGA au monde !
...est sans conteste 2001 NIGHTS STORIES de YUKINOBU HOSHINO
ces nuits sont plus belles que tous les jours...
cette incroyable et rare édition de 2012 a enfin rendu justice au merveilleux ouvrage de Hoshino, qui n'avait jamais été traduit en français bien que disponible en anglais aux USA depuis les mid 90's.
              visuels, couvertures et annonce en bas
on sait depuis le 1er opus japonais publié par M.Glénat (éditeur grenoblois fan de BD, grand collectionneur devant l'éternel et "inventeur" du manga en France), opus qui d'ailleurs n'était rien moins qu'Akira de Otomo, que cet éditeur a bon gout et utilise facilement les éditions US pour publier les VF...
alors comment expliquer qu'il soit passé à côté de ce qui est un vrai chef d'oeuvre ?


bien, parlons un peu du contenu de ce grand (format A4) coffret noir et mystérieux à tirage très limité (2001 exemplaires ) qui comprend deux volumes, un tirage signé de l'auteur et un poster...

à l'origine non pas deux mais trois volumes qui se composent d' une série d'histoires courtes (19, soit : 1à7 / 8à13 / 14à19 ) intitulées "night 1,2,3, etc", avec à la fin de chaque tome une histoire finale qui fait converger les divers récits.
le trait - à la Taniguchi ou Ikegami- est réaliste, très élégant et en parfaite adéquation avec l'histoire, type "hard science", donc aussi "réelle" qu'il est possible de l'être pour une oeuvre de fiction...en tout cas hautement crédible...
la référence -titre- à 2001 odyssée de l'espace est transparente, même si ce n'est en aucun cas une suite, contrairement à ce qui a beaucoup été dit :
l'humanité essaime dans l'espace en quelques centaines d'années, nous suivons cette course de la préhistoire à un futur peuplé de civilisations extraterrestres...et , bien sur, l'autre référence identifiable est "les mille et une nuits"

chaque récit est précis et ciselé, d'une rare intelligence scénaristique, et pourrait être décliné en roman, les histoires se répondent et parfois se complètent dans une vaste fresque pleine de nostalgie et de grandeur, de poésie et de tristesse...
le procédé, et aussi de fait l'esprit de l'oeuvre, fait/font penser à des romans comme "les seigneurs de l'instrumentalité" de Cordwainer Smith" ou "demain les chiens" de Simak, ou en plus récent à " Des milliards de tapis de cheveux" de Andreas Eschbach , ou bien encore , pour finir, dans un registre proche "l'été machine" de John Crowley (tous ouvrages que j'adore) :
par toutes ces touches juxtaposées le lecteur compose la vision , sa vision , de ce futur , de cette oeuvre universelle, majestueuse, talentueuse, patchwork hanté de personnages au destin parfois poignant.

si cet ouvrage était un roman, non pas un manga, il serait depuis fort longtemps un classique de la sf, voire un classique tout court...

alors que dire ? voilà le cadeau à vous faire si vous le trouvez d'occasion !

à noter qu'il existe un très bon oav qu'il est facile de se procurer en DVD regroupant deux histoires ("nights") , sorti en 2011 :
To : Orbital - Film de Fumihiko Sori (Réalisateur)
(TO signifiant "distant" ou "lointain" en japonais)

et si vous passez à Grenoble , allez voir le siège des éditions Glénat , fabuleux bâtiment (un ancien monastère réhabilité) avec des vitraux originaux de Joost Swarte, dans lequel est exposée la collection de bd de Jacques Glénat...
(très souvent y sont organisées des expositions, on se rappelle la très belle exposition "INTERDUCK")
marque page # 11
marque page # 11
marque page # 11
marque page # 11
marque page # 11
marque page # 11

Publié dans lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article